iCloud : une utilisatrice bloquée pendant 6 mois à cause de son nom de famille ?!

iCloud est un service vraiment formidable. Grâce à lui, on peut facilement synchroniser des données entre un iPhone, un iPad et un Mac, mais aussi accéder à nos documents en ligne et les éditer en quelques clics sans avoir besoin d’installer quoi que ce soit.

Oui, iCloud est un service vraiment très pratique, sauf quand il s’emmêle les pieds dans le tapis.

Photo de Matias Cruz – Pixabay.com

Ce qui semble être furieusement le cas ici puisqu’une utilisatrice prétend qu’elle n’a pas pu accéder à son compte pendant 6 mois à cause d’un bug relatif à son nom de famille.

Quand ton nom de famille t’empêche d’accéder à iCloud

Rachel True, c’est le nom de l’infortunée, n’a jamais eu aucun problème avec son nom et les services qu’elle utilise, mais tout a changé récemment suite à une mise à jour d’iCloud.

Pendant près de six mois, elle a en effet été dans l’impossibilité d’accéder à son compte et aux documents stockés en ligne. A chaque fois qu’elle tentait de s’identifier, le service lui renvoyait un message d’erreur cryptique, un message d’erreur visiblement lié à son nom :

“REPORTED ERROR TITLE. Type Error : cannot set value ‘true’ to property ‘lastName'”

Capture écran Twitter – Rachel True

Si vous n’êtes pas développeur dans l’âme, alors vous ignorez peut-être tout des booléens. Pour faire simple, un booléen est un type de variable qui peut prendre deux états… à savoir “true” ou “false” (vrai ou faux).

A lire aussi : Windows 10 à moins de 8 €

La magie des booléens

A l’origine, d’ailleurs, les booléens ne sont pas nés avec l’informatique. Ils ont en effet été inventés par George Boole dans le milieu du XIXe siècle et ils étaient à l’origine utilisés en algèbre.

Toujours est-il que les booléens rendent de fiers services aux développeurs et ils permettent, par exemple, de créer des conditions.

Or justement, ici, il semblerait que le script utilisé pour l’identification du compte iCloud ait pris le nom de cette utilisatrice au pied de la lettre, en cherchant à poser une condition là où il n’y en avait pas.

Le plus fou, dans l’histoire, c’est que Rachel True explique aussi avoir passé des heures au téléphone avec l’assistance d’Apple, sans pour autant parvenir à solutionner le problème. Un conseiller lui aurait même conseillé de prendre le nom de son époux pour résoudre définitivement le problème.

Mots-clés appleicloud