BMW a dévoilé une aile de wingsuit atteignant les 300 km/h

Si auparavant on pouvait uniquement voir les combinaisons volantes dans les films de science-fiction, maintenant, elles existent pour de vrai. Grâce à une collaboration avec BMW i et Designworks, Peter Salzmann, un parachutiste professionnel et Base jumper, a en effet pu faire de son rêve une réalité en concevant une wingsuit motorisée capable de s’autopropulser. 

L’idée d’une wingsuit électrifiée est née en 2017 alors que Salzmann travaillait sur le développement de combinaisons pour le parachutisme et le Base jump avec un ami. Pendant qu’ils discutaient de la manière avec laquelle ils pourraient améliorer les performances d’une wingsuit, l’idée d’un moteur de soutien pour planer dans les airs lui est venue et ne l’a plus quitté.

Le projet Electrified Wingsuit a ainsi vu le jour après que l’Autrichien de 33 ans s’est associé avec BMW i et Designworks.

Deux prototypes testés

Après que l’idée d’une combinaison motorisée ait germé, deux prototypes de système de propulsion électrique ont été développés, un grand et un plus petit.

Les deux versions ont été testées dans une soufflerie horizontale qui se trouve à Stockholm, en Suède. Après les essais, l’équipe composée de Salzmann et de techniciens de chez BMW i et Designworks ont finalement opté pour le petit modèle, car il était nettement plus léger et était ainsi plus facile à manier.

« Quand on saute, le confort et le sentiment de sécurité sont les choses les plus importantes, et j’ai besoin de liberté de mouvement pour pouvoir ouvrir le parachute plus tard », a déclaré Salzmann.

En tout, Salzmann a effectué 30 sauts de test avant le grand saut en conditions réelles. Cela lui a permis de mieux comprendre le concept et de se familiariser avec la combinaison.

Une combinaison à grandes vitesses

La dernière version de la combinaison, qui a d’ailleurs été utilisée lors du grand saut de 3 000 m, est constituée de deux turbines électriques de 13 centimètres de diamètre chacune. Ces deux éléments ont été fabriqués avec des fibres de carbone et de l’aluminium, ce qui leur confère une structure assez légère. Les deux turbines ont une puissance totale de 15 kilowatts et tournent à une vitesse de 25 000 tours par minute. Elles peuvent produire une poussée pouvant durer jusqu’à 5 minutes.

L’appareil est alimenté grâce à une batterie au lithium de 50 volts et pèse dans les 12 kilogrammes. Un dispositif à charnière permet de le fixer au pilote à l’aide d’un plastron.  

Si jusqu’ici, les wingsuits régulières ne peuvent voler qu’à des vitesses horizontales de 100 kilomètres par heure, la combinaison motorisée de Salzmann quant à elle peut atteindre des vitesses allant jusqu’à 300 kilomètres par heure. Lors de son grand saut, l’Autrichien était accompagné de deux autres Base jumpers portant des combinaisons standards. Ces derniers ont dû contourner un pic montagneux lors du vol, mais Salzmann lui a pu accélérer et passer au-dessus de l’obstacle grâce à son équipement.

Pour le moment, on ignore encore si la nouvelle combinaison motorisée de BMW sera disponible pour le public dans un proche avenir, mais en tout cas, le concept promet des sensations uniques pour les adeptes de sensations fortes. En attendant, vous pouvez regarder la vidéo publiée par BMW montrant la performance de Salzmann, mais surtout celle de la wingsuit à moteur électrique.

Mots-clés bmw