BMW a du retirer une vidéo qui vantait les mérites du sexe dans une voiture autonome

Quand BMW fait une bourde, il a le mérite de le reconnaître avant que les choses ne s’enveniment. C’est exactement ce qui s’est passé récemment lorsque le constructeur automobile a mis en ligne une vidéo qui vantait les mérites du sexe dans une voiture autonome, bien qu’il ne se lance pas, pour le moment, dans la construction de ce genre de véhicule.

C’est sur Twitter que BMW a publié une vidéo qui faisait miroiter les avantages d’avoir une voiture autonome. Cette courte publication faisait surtout la promotion du sexe en voiture pour les personnes qui possèdent (ou qui souhaiteraient posséder) des véhicules autonomes.

voiture BMW

Crédit photo PIXABAY

Conscient de sa gaffe, le constructeur automobile a rapidement supprimé sa publication. Malheureusement pour lui, ce genre de publication passe rarement inaperçu auprès des internautes et la chaîne YouTube Eurobiker a gardé une trace de la vidéo avant qu’elle ne disparaisse.

Une vidéo torride

Certes, la vidéo tweetée par BMW était assez courte, mais elle était des plus torrides. On y voyait un couple en train de s’embrasser et devenir de plus en plus intime avant de passer aux choses sérieuses sur la route.

Par la suite, les internautes sont directement transportés dans une scène ressemblant au concept de Vision iNext. On ne voit pas le couple en pleine action dans la voiture, mais les jeux de lumière rouge et bleu nous laissent clairement deviner à quelle activité ils s’adonnent.

Une pratique appelée à se démocratiser

Les voitures autonomes commencent à avoir le vent en poupe. Avec l’ascension de ce genre de véhicule, la pratique du sexe en voiture autonome est appelée à se développer. C’est ce que révèle une étude réalisée par Scottt Cohen, professeur de tourisme à l’Université de Surrey, et Debbie Hopkins, chargée de cours en études des transports à l’Université d’Oxford, intitulés « Les véhicules autonomes et l’avenir du tourisme urbain ».

Dans cette étude, ils révèlent notamment qu’« il est naturel que le sexe dans les véhicules autonomes devienne un phénomène. » Scott Cohen a ensuite poursuivi en ces termes : « À part dormir, nous nous sommes demandé ce que les gens pourraient faires’ils étaient libérés de la conduite. On voit bien comment le sexe et l’automobile sont associés dans tous les films sur les jeunes adultes, pas besoin de faire de gros efforts pour imaginer ce qui va devenir possible. »

Dans leur étude, Scott Cohen et Debbie Hopkins ont indiqué que les autorités devraient se préparer à de tels cas de figure.

Mots-clés bmw