BMW et Daimler s’associent pour développer une technologie de voiture autonome

Un rapport publié en fin d’année dernière sur Bloomberg indique que les constructeurs de voitures de luxe BMW et Daimler envisagent de conclure un partenariat pour mettre au point une technologie de véhicule autonome. La raison de cette collaboration serait liée aux coûts de développement de nouvelles technologies de pointe.

Avec ce partenariat, les entreprises espèrent ainsi compenser une partie de ces coûts.

Selon le rapport, les deux constructeurs allemands ont déjà obtenu l’autorisation de lancer leur programme de collaboration et de partage de technologie. Si la collaboration va bon train, les deux entreprises pourront envisager d’autres projets en commun. A l’heure actuelle, le secteur automobile évolue à une vitesse vertigineuse si bien que les plus grands constructeurs automobiles doivent eux aussi s’aligner sur les attentes des consommateurs.

C’est la raison pour laquelle la société mère de Mercedes-Benz, Daimler, et BMW veulent faire équipe.

BMW et Daimler, partenaires jusqu’à un certain point

Les constructeurs BMW et Daimler veulent concevoir ensemble une technologie de voiture autonome et même développer une voiture électrique. Pour ce faire, ils ont conclu un partenariat dans le cadre duquel ils partageront leur technologie.

Cependant, le rapport révèle aussi que ce partage de la technologie entre les constructeurs serait limité aux éléments qui ne sont pas spécifiques à chacune de ces marques.

Par conséquent, il ne faudra pas vous attendre à découvrir l’iDrive de BMW dans la prochaine Mercedez-Benz Classe E. Du moins pour l’instant, car même si cette hypothèse est très improbable, le partenariat naissant entre les deux rivaux de longue date laisse à penser que rien n’est impossible.

Les constructeurs automobiles concluent des partenariats pour rester dans la course

Même si ce partenariat entre ces constructeurs allemands de voitures de luxe en étonne plus d’un, c’est loin d’être le premier accord que concluent deux constructeurs d’automobiles. C’est le cas, par exemple, de Ford et Volkswagen qui se penchent sur un partenariat similaire pour couvrir les frais astronomiques liés au développement de voitures autonomes.

Actuellement, tout porte même à croire que les constructeurs automobiles traditionnels doivent faire ce genre de concession pour rester dans la course face à leurs concurrents de la Silicon Valley qui, eux, ne semblent pas souffrir d’insuffisance de fonds.

Mots-clés bmwdaimler