Boeing a créé un drone capable de ravitailler les avions en vol

Boeing vient de lever le voile sur un drone ravitailleur en lice dans la compétition MQ-25 Stingray lancée par l’U.S. Navy pour augmenter le rayon d’action de ses chasseurs au combat. L’avionneur a en effet diffusé une image partielle du drone qui termine actuellement ses essais et devrait être embarqué en 2018 sur un porte-avion pour des tests d’intégration.

L’objectif sera de piloter le drone à distance pour ravitailler en vol les avions de combat F/A-18 Super Hornet, EA-18G Growler et F-35C de l’armée américaine.

Boeing Drone

Plusieurs avionneurs en lice pour décrocher le contrat de l’US Navy

Boeing n’a pas publié les détails techniques de son candidat au programme MQ-25 Stingray. Mais on sait qu’il sera en concurrence avec des prototypes proposés par d’autres constructeurs, à savoir : Lockheed Martin, Northrop Grumman et General Atomics. L’image montre seulement le fuselage central du drone avec son train d’atterrissage, l’admission du moteur à réaction dorsale, une partie des ailes et les stabilisateurs inclinés. À certains égards, il ressemble au X-47B de Northrop Grumman, mais avec une section transversale beaucoup plus épaisse pour accommoder les réservoirs de ravitaillement.

“Boeing livre des avions de transport à la marine depuis près de 90 ans”, explique Don ‘BD’ Gaddis, un amiral à la retraite à la tête de ce projet. “Notre expertise nous donne confiance dans notre approche, nous serons prêts pour les essais en vol lorsque le contrat d’ingénierie et de développement de fabrication sera attribué.”

Un drone de ravitaillement… avec d’autres fonctions potentielles

La Marine américaine prévoit que le MQ-25 Stingray sera un système aérien sans pilote (UCAAS – unmanned carrier aviation air system), anciennement connu sous le nom de CBARS – Carrier-Based Aerial-Refueling System (Système aérien de ravitaillement en carburant). Son but est d’étendre la portée des avions de transport en leur fournissant un moyen de ravitaillement en vol. Le drone de Boeing peut être lancé à l’aide de la catapulte du transporteur et atterrir à l’aide d’un système de récupération.

Le MQ-25 est le successeur du programme de la Navy UCLASS (Unmanned Carrier-Launched Airborne Surveillance and Strike), soit Surveillance et attaques aériennes aéroportées lancées par des porte-avions télécommandés. Ce programme visait à étudier le potentiel de construction d’un avion de reconnaissance et d’attaque sans pilote. Cependant, en février 2016, le Pentagone a décidé de remettre à plus tard le volet combat, et de transformer le drone en ravitailleur avec seulement des missions de surveillance occasionnelles.

Mots-clés boeing