Boeing collabore étroitement avec la FAA pour permettre au B737 Max de reprendre du service

Entre 2018 et 2019, le Boeing 737 Max a été à l’origine de deux crashs mortels. Le 29 octobre 2018, cela a d’abord touché le vol 610 de la compagnie aérienne Lion Air. Le 10 mars 2019, c’est le vol 302 d’Ethiopian Airlines qui a été victime d’un accident. Suite à ces crashs, le constructeur aéronautique s’est vu retirer l’autorisation de vol pour son B737 Max par la Federal Aviation Administration (FAA).

Des membres du Sénat ont demandé à la FAA d’être plus stricte à l’encontre de Boeing. Steve Dickinson, l’administrateur de la FAA, a déclaré que le B737 Max ne serait autorisé à voler que vers le mois de février 2020. Toutefois, ce délai risque de ne pas être respecté.

avion

Crédits Pixabay

La FAA a annoncé à travers un communiqué publié le 16 janvier 2020 qu’elle travaillait étroitement avec Boeing pour remédier aux problèmes et qu’elle ne se pressait pas pour remettre le B737 Max en service.

La sécurité, une priorité

Boeing sort aussi du silence et a indiqué qu’il collaboré avec FAA pour améliorer le logiciel de simulation du 737 Max. « Nous faisons les mises à jour nécessaires et travaillons avec la FAA en lui soumettant nos changements. Nous tiendrons nos clients et nos partenaires informés sur l’avancement de nos opérations. »

Le constructeur aéronautique a indiqué qu’il faisait de la sécurité une priorité pour éviter que des accidents ne se reproduisent. « Notre plus grande priorité est de nous assurer que le 737 Max est sécuritaire et qu’il remplisse les conditions requises avant sa remise en service. »

Un processus suivi de près par la FAA

Dans son communiqué, la FAA a indiqué qu’elle suivait de près le processus de vérification du B737 Max et qu’elle travaillait avec des organismes internationaux de réglementation de la sécurité aérienne pour résoudre le problème de Boeing. « Nous continuons à travailler avec des organismes internationaux de réglementation de la sécurité aérienne pour examiner les modifications qui peuvent être apportées à l’avion. »

La FAA a laissé entendre qu’elle ne se précipitait pas pour remettre le B737 Max en service. « Notre première priorité est la sécurité et nous n’avons établi aucun délai pour la fin de nos travaux. » Le B737 Max risque donc de rester cloué au sol pour une durée indéterminée.

Pour Boeing, cela représente plusieurs milliards de dollars de perte.

Mots-clés Boeing 737 Max