Boeing pourrait ne pas respecter son calendrier pour la NASA

La NASA a pour projet d’envoyer ses astronautes vers la Station Spatiale Internationale dans le cadre d’un programme commercial. Ce programme permettrait à l’agence spatiale américaine de recouvrer sa capacité à transporter des êtres humains dans l’espace, un privilège qui lui a été retiré en 2011.

Depuis, l’agence a dû se rabattre sur des fusées russes pour transporter ses astronautes alors que chaque siège valait 80 millions de dollars.

boeing

Pour échapper à cette lourde dépense, la NASA a décidé de passer un contrat de 4,2 milliards de dollars avec Boeing et de 2,6 milliards de dollars avec SpaceX pour faire transporter ses astronautes et ne plus compter sur la Russie. Néanmoins, pour le moment, les deux entreprises s’affairent encore à sécuriser leurs vaisseaux spatiaux.

C’est du côté de Boeing que se posent le plus de doutes étant donné qu’une anomalie importante a été découverte au niveau de son appareil.

Un propulseur qui fuit

Alors que les noms des membres de l’équipage qui devaient partir à bord de ces vaisseaux spatiaux étaient censés être annoncés en août 2018 lors d’une cérémonie au centre spatial Kennedy, en Floride, cette date sera probablement repoussée à cause du problème qui a été signalé en juin 2018 au niveau du propulseur du vaisseau spatial de Boeing.

L’entreprise a découvert une fuite du propulseur pendant le test d’abandon d’urgence de l’appareil. Cette anomalie a eu lieu à l’arrêt du moteur. Cependant, Boeing a déclaré au Washington Post que la NASA, des partenaires de l’industrie et ses équipes étaient déjà en train de se pencher pour résoudre le problème.

Le GAO s’inquiète

Toutefois, le GAO ou Government Accountability Office ne l’entend pas de cette oreille. Il reproche à Boeing d’avoir donné des dates trop ambitieuses pour ensuite les repousser fréquemment. Le GAO s’inquiète que ces retards ne finissent par empêcher les astronautes de la NASA d’atteindre la station spatiale, ce qui embarrasserait énormément l’agence spatiale.

De son côté, la NASA a déclaré dans un communiqué que la sécurité des vols était plus importante que le respect du calendrier. L’agence spatiale a aussi ajouté qu’elle évalue les détails techniques restants et les calendriers des essais en vol avec et sans équipage en attendant que Boeing et SpaceX finalisent leurs vaisseaux spatiaux.

Boeing a déclaré quant à lui qu’il corrigerait non seulement ce problème mais qu’il répondrait et dépasserait même les attentes et les exigences de la NASA.

Mots-clés boeingNASA