L’avion de chasse sans pilote de l’Australie a volé avec succès

« Loyal Wingman » a volé pour la première fois le 2 mars 2021. Il s’agit d’un avion de chasse sans pilote, fruit d’une collaboration entre l’armée de l’air royale australienne (RAAF) et le constructeur aéronautique américain Boeing.

Le premier essai en vol de cet avion d’environ 12 mètres de long, ayant une autonomie de 3 700 km était un succès. Cela a été supervisé par un pilote d’essai de Boeing qui a surveillé les manœuvres de l’appareil depuis une station de contrôle au sol basée en Australie du sud.

Crédits: Pixabay

La vice-maréchale de la RAAF, Catherine Roberts, considère ce premier exploit de « Loyal Wingman» comme étant « un grand pas en avant pour les capacités australiennes».

L’achat de 3 autres Loyal Wingman parmi les projets de l’Australie

« Loyal Wingman » est le premier avion de chasse sans pilote que l’Australie a réussi à développer en 50 ans. L’appareil a pu voler en toute autonomie grâce à une technologie d’intelligence artificielle dédiée.

Par ailleurs, le nouvel avion peut jouer cavalier seul ou combattre aux côtés d’autres appareils. « Le Loyal Wingman fournira un avantage de capacité en travaillant aux côtés des plates-formes existantes pour compléter et étendre les plates-formes de combat aérien et d’autres systèmes » peut-on lire dans un communiqué officiel publié mardi dernier.

Au vu du succès de l’essai de mardi, le gouvernement australien a décidé d’acheter trois autres « Loyal Wingman ». 115 millions de dollars australiens (soit environ 75 millions d’euros) seront donc déboursés à cette fin. Pour info, le premier investissement a déjà coûté 40 millions de dollars australiens.

Les Etats-Unis s’y mettent aussi

L’Australie n’est pas le seul pays à vouloir exploiter les potentiels des avions de chasse sans pilote. Les Etats-Unis veulent également se lancer dans une aventure similaire. Pas plus tard qu’en décembre dernier, l’armée de l’air américaine a mandaté Boeing, General Atomics Aeronautical Systems et Kratos Defense and Security Solutions pour produire des prototypes d’avions sans pilote.

Le projet à plusieurs millions de dollars tient Boeing à cœur. « Il est évident que le marché américain est un grand marché. C’est une priorité pour nous, d’obtenir une sorte de contrat ou de programme de référence aux États-Unis »  a déclaré Shane Arnott, directeur du programme d’équipe de puissance aérienne de Boeing.