Boire une certaine quantité de thé réduirait le risque de diabète de type 2

Lors de la rencontre 2022 de l’EASD ou European Association for the Study of Diabetes, des scientifiques ont présenté les résultats d’une nouvelle étude concernant le lien entre le thé et le diabète de type 2. L’étude en question a analysé les données collectées  par environ 20 enquêtes ayant vu la participation d’un million d’adultes. Les chercheurs ont découvert un lien entre la consommation de thé et un risque réduit de diabète de type 2. Toutefois, ce lien n’apparait qu’avec une certaine quantité de thé.

De nombreuses études ont déjà évoqué les bienfaits potentiels du thé sur la santé. Cette boisson améliorerait la santé cardiovasculaire et réduirait les risques de cancer. En ce qui concerne cette nouvelle étude, les scientifiques ont voulu clarifier la relation entre la consommation de thé et le risque de développer un diabète de type 2.

Une tasse de thé
Crédits 123RF.com

Le déroulement de l’étude

Les chercheurs ont procédé à l’examen d’études préexistantes. La première étape a été une étude de cohorte sur les données obtenues auprès de plus de 5000 adultes suivis pendant 12 ans. La moitié des participants consommaient du thé. A la fin de la période de suivi, les chercheurs ont constaté qu’il y avait le même taux de diabète de type 2 chez les buveurs et les non-buveurs de thé.

Pour la suite de l’étude, les chercheurs ont exploré l’idée qu’une certaine dose affecte les risques de diabète. Ils ont analysé les données provenant de 19 études mentionnant les détails sur la fréquence de consommation de thé par les participants. Ils ont observé que le risque de diabète de type 2 déclinait en fonction de la quantité de thé qu’une personne buvait régulièrement.

Les personnes qui buvaient une à trois tasses de thé par jour avaient 4% moins de chance de développer le diabète, comparé aux non-buveurs. Celles qui consommaient au moins 4 tasses de thé par jour réduisaient le risque de diabète de 17%.

La conclusion des chercheurs

Selon Xiaying Li, premier auteur de l’étude, ces résultats suggèrent que quelque chose dans le thé pourrait réduire de manière spécifique le risque de diabète chez une personne. Il a indiqué que des composants particuliers du thé, comme les polyphénols, pourraient réduire les niveaux de glucose dans le sang. Mais une quantité suffisante de ces composants est nécessaire pour avoir de l’effet.

Pour le moment, l’étude n’a pas encore été évaluée par les pairs et n’a pas encore été publiée. Elle est aussi basée sur des questionnaires qui ne peuvent pas faire ressortir les détails sur les habitudes alimentaires à long terme. De plus, les données ne montrent pas les différentes manières des participants concernant leur consommation du thé.

En tout cas, selon Li, même si des études plus approfondies sont encore nécessaires pour connaitre le dosage exact et les mécanismes derrière ces observations, les résultats suggèrent que boire du thé réduit le risque de diabète de type 2. Mais il faut le boire à des doses élevées, c’est-à-dire au moins 4 tasses par jour.

SOURCE: Newatlas

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.