Boom de la capacité de stockage d’énergie à l’horizon 2030 ?

Au lendemain la COP26 à Glasgow, des analyses ont prédit une explosion de la capacité de stockage d’énergie d’ici 2030. Dans son rapport annuel, le Global Energy Storage Outlook 2021 de BloombergNEF (BNEF) a annoncé que le monde atteindra un térawattheure de stockage d’énergie d’ici une vingtaine d’années. Un boom qui sera favorisé par les politiques étatiques en matière énergétique et le recours à d’innovantes technologies de batteries.

Centre de stockage d’énergie

Ces prévisions ont confirmé les prédictions du Wood Mackenzie Power & Renewables. En octobre 2021, ce groupe d’étude de marché voyait déjà une augmentation des installations de stockage. Il a même affirmé que leur rallongement porterait la demande totale de stockage d’énergie à près de 1TWh.

La production mondiale en énergie serait alors plus de 20 fois la capacité évaluée à la fin de l’année 2020, comprise entre 17 gigawatts et 34 gigawattheures.

La décennie 2020 serait celle du stockage d’énergie

Dans ce nouveau contexte économique, les États-Unis et la Chine se partageraient un vaste part du marché pendant que d’autres pays du monde vont traîner les pas.

La décennie 2020 est considérée comme la « période de stockage d’énergie ». Les analystes prévoient qu’elle verra le développement de 55% de cette nouvelle capacité pour assurer la transition vers de nouvelles sources d’énergie. Les productions solaire et éolienne excédentaires seront emmagasinées. Des investissements massifs à hauteur de 262 milliards de dollars US sont espérés pour de nouveaux déploiements.

Selon les données du BNEF, le développement de technologies nouvelles des batteries accroit les capacités de stockage de l’énergie. Dans le secteur industriel, les batteries lithium-ion, avec le phosphate de fer et de lithium (LFP), vont substituer le nickel-manganèse-cobalt (NMC). De même, d’autres technologies de batteries comme le sodium-ion et le graphème pourraient représenter une part non négligeable de la capacité de stockage future. De plus, la baisse des prix des batteries va encourager cette tendance.

« La baisse des coûts des batteries et la pénétration croissante des énergies renouvelables font du stockage d’énergie une ressource flexible et incontournable dans de nombreux systèmes électriques. »

Yiyi Zhou, auteur principal du rapport BloombergNEF

Les États-Unis se positionneraient comme leader du secteur

Selon les informations contenues dans le rapport, les États-Unis et la Chine vont concentrer 70% de la capacité de stockage d’énergie.

Il y est prévu dans la zone d’Asie-Pacifique s’érigeront d’immenses constructions de stockage d’énergie évaluée en mégawatts. Cette région serait même en tête en termes de mégawatts. Mais la capacité de stockage des USA, mesurée en mégawattheures, la supplantera.

En outre, de fortes potentialités de développement sont à prévoir en Inde, en Australie, en Allemagne, au Royaume-Uni et au Japon.