Bouddha : les restes de sa dépouille auraient-ils été retrouvés en Chine ?

Les archéologues ont découvert une boîte en céramique dans la province du Jingchuan, en Chine, qui, d’après son inscription, contiendrait des restes incinérés de Bouddha.

Plus de 260 statues bouddhistes ont également été trouvées en plus des restes, certaines mesurant près de 2 mètres de haut. L’une de ces statues baptisées « le Roi céleste » mesure tout juste 33 cm de hauteur.

Bouddha

De véritables trésors bouddhistes découverts

Les archéologues datent les statues de la dynastie des Wei du Nord (386 ap. J.-C. à 534 ap. J.-C.) et de la dynastie des Song (960 ap. J.-C. à 1279 ap. J.-C.), alors que la province du Jingchuan était une plaque tournante majeure sur la route de la soie.

Les villageois ont découvert les statues et les restes incinérés en 2012, et les détails des fouilles ont été publiés dans une revue en langue chinoise en 2016.

Deux articles décrivant la découverte ont été récemment traduits en anglais et publiés dans la revue Chinese Cultural Relics.

Les restes de la dépouille incinérée de Bouddha ?

Les restes humains incinérés dans la boîte n’ont pas encore été confirmés par les archéologues comme appartenant au Bouddha, aussi connu sous le nom de Gautama Bouddha ou Siddhārtha Gautama. Selon Live Science, lorsqu’elle est traduite, l’inscription sur la boîte en céramique donne ceci :

“Les moines Yunjiang et Zhiming de l’école du Lotus, qui appartenait au temple Mañjuśrī du monastère de Longxing, dans la Préfecture de Jinghzou, rassemblèrent plus de 2 000 pièces des restes incinérés de Bouddha, ainsi que ses dents et ses os, et les enterrèrent dans le hall Mañjuśrī de ce temple.”

La date de l’enterrement de la boîte est le 22 juin 1013. Le Bouddha lui-même aurait vécu de 563 av. J.-C. à 483 av. J.-C. L’équipe archéologique, dirigée par Hong Wu, chercheur de l’Institut Provincial des Reliques Culturelles et de l’Archéologie du Gansu, est encore en train de déterminer si les statues ont été enterrées en même temps que la boîte.

Une véritable mine d’informations sur l’histoire du bouddhisme

Certaines statues sont du Bouddha ou de ses disciples, tandis que d’autres représentent des divinités. Live Science rapporte que les archéologues ont également découvert plusieurs stèles, ou dalles de pierre plates, avec des sculptures sur leur surface.

Ce n’est pas la première fois que des restes supposés du Bouddha sont découverts. Un os de crâne prétendument appartenir au Bouddha est apparu en 2016, à l’intérieur d’un coffre de pierre découvert à Nanjing, en Chine.

Mots-clés archéologie