Facebook Messenger : bientôt un bouton pour quitter les conversations de groupe sans froisser ses hôtes ?

Quand vous tchattez en groupe sur Skype, Facebook ou encore Messenger, vous avez sûrement dû remarquer que certains quittaient brusquement la conversation sans donner d’explications. Le geste est parfois incompréhensible, voire blessant, pour certains.

Dans un entretien mené par The Verge, Asha Sharma, directrice de la gestion des produits pour Facebook Messenger, apporte quelques réponses sur ce type de comportement. La responsable explique ce qui pousse certaines personnes, les jeunes surtout, à agir ainsi.

Selon Sharma, Facebook envisagerait de développer un bouton qui permettrait de prévenir qu’on quitte la conversation pour éviter de froisser ses interlocuteurs.

Un besoin irrépressible de s’isoler

Selon Asha Sharma, les utilisateurs quittent généralement un groupe de discussion parce qu’ils ont autre chose à faire. D’autres agissent également ainsi parce qu’ils ne se sentent pas à leur place dans la conversation ou bien parce qu’ils ne s’y sentent plus à leur aise.

Sharma souligne aussi que parfois, quand la discussion devient trop animée, certaines personnes éprouvent le besoin de quitter le groupe pour s’isoler un peu.

Pour ceux qui ont juste envie de quitter temporairement la conversation, Asha Sharma a évoqué une fonctionnalité proposée sur Facebook Messenger. Cette fonction permet de mettre la discussion « en sourdine, » et donc de la mettre en pause le temps de retrouver un peu son intimité.

Les discussions de groupe, toujours au top sur Facebook

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les discussions de groupe ont toujours la côte sur Facebook. Asha Sharma en apporte la preuve en dévoilant des chiffres étonnants. La directrice affirme qu’en 2017, près de 2,5 millions de groupes ont été quotidiennement créés sur Messenger.

Sans s’étaler sur le sujet ni apporter des précisions, elle assure que ce chiffre est toujours en augmentation depuis.

Selon Sharma, la popularité des tchats en groupe s’explique par l’ambiance qui y règne. Les internautes sont plus prompts à plaisanter, s’envoyer des émojis…

Pour les grandes personnes, les discussions en groupe sont souvent utilisées dans le cadre d’une réunion, pour l’organisation d’un événement, etc. Tchatter en groupe leur permet de coordonner plus facilement le projet et discuter plus rapidement de ce qu’il faut faire.