Box-office France : “Bohemian Rhapsody” et “Le Grand Bain” continuent de marcher sur l’eau

Sur la semaine du 7 au 13 novembre 2018, Bohemian Rhapsody a confirmé l’intérêt du public français pour l’hommage de Bryan Singer à Freddie Mercury, et Le Grand Bain de rester solidement accroché à la deuxième place du box-office.

Les deux millions sont en vue, et la troisième semaine d’exploitation de Bohemian Rhapsody devrait lui permettre d’atteindre et de dépasser ce score sans aucun mal. Après un départ à 1.077.661 spectateurs, le film porté par Rami Malek a attiré 722.802 nouvelles personnes dans les salles qui le projetaient (chiffres JP’s Box-Office), soit un recul finalement bien loin des 50% généralement observés en seconde semaine pour les leaders du box-office.

Derrière, Le Grand Bain continue de pousser, et il fait bien puisqu’il conserve ainsi non seulement sa deuxième place, mais ses 60.180 entrées supplémentaires lui permettent en plus de franchir le cap des 3 millions de spectateurs totalisés depuis sa sortie.

Les 3 millions d’entrées dépassées pour “Le Grand Bain”

Sur la troisième marche du podium, Un homme pressé d’Hervé Mimran (film inspiré de l’histoire vraie de Christian Streiff) signe des débuts à 293.291 spectateurs. Dans cette comédie dramatique portée par Fabrice Luchini, ce dernier campe Alain, un homme tellement obsédé par son travail qu’il en occulte d’autres aspects primordiaux de sa vie. Jusqu’au jour ou un AVC le contraint à une longue rééducation pour retrouver une mémoire vivace et une parole compréhensible. À noter qu’Hervé Mimran retrouvait ici Leïla Bekhti qu’il avait déjà dirigé deux fois dans Tout ce qui brille et Nous York.

Signalons deux remontées plus ou moins marquées. La première est à mettre à l’actif du Jeu, cinquième la semaine passée et quatrième aux dernières nouvelles avec 186.664 nouvelles entrées au compteur. La seconde concerne les trois positions gagnées par A Star Is Born (146.537) et qui lui permettent de loger désormais au sixième rang du classement.

Ultime entrée du top 10, Un Amour impossible, adaptation par Catherine Corsini du roman éponyme de Christine Angot, démarre son exploitation avec 95.480 spectateurs (8e). L’histoire d’un homme et d’une femme, à la fin des années 50, qui font un enfant sans pour autant fonder une famille. L’homme, issu d’une famille bourgeoise, se refuse ainsi à se marier avec une femme d’une classe autre que la sienne, en l’occurrence employée à la Sécurité sociale.