Box-office France : « Godzilla II » et « Rocketman » ont manqué de Génie

Sur la semaine du 29 mai au 4 juin 2019, la version 2019 d’Aladdin fait très fort au box-office français puisque non content d’y rester en première position, ses chiffres d’exploitation sont même meilleurs que ceux de la semaine passée, celle de son lancement.

Contrairement à la plupart, si ce n’est à la quasi-totalité des films enregistrant d’excellents départs, Aladdin version live a fait mieux sur sa deuxième semaine alors que tout de même 563 243 spectateurs s’étaient déplacés pour ses débuts. 569 439 entrées (chiffres JP’s Box-Office) sont ainsi venues s’ajouter à ces premiers résultats, permettant donc à Aladdin (2019) de franchir la barre du million au cumul.

Godzilla 2

Et quand on regarde qui est venu se loger à la deuxième place du classement, on comprend que le leader ait désiré garder ses distances le plus possible. Godzilla II – Roi des Monstres, un film américain de Michael Dougherty faisant suite au Godzilla de Gareth Edwards sorti en 2014, s’impose ainsi de toute sa hauteur avec 342 574 premiers spectateurs au compteur. Le premier avait démarré à 720 996 entrées.

« Rocketman » bien moins reçu que « Bohemian Rhapsody »

Au vu de la carrière de l’artiste et du démarrage canon d’un autre biopic (Bohemian Rhapsody qui avait réuni plus d’un million de spectateurs dès sa sortie), on aurait pu s’attendre à ce que Rocketman (3e), retraçant le parcours d’Elton John vers les sommets, connaisse un plus chaleureux accueil. Il faudra se contenter de 277 017 entrées pour commencer.

Deuxième la semaine passée, John Wick Parabellum perd deux rangs et se retrouve donc quatrième avec 195 116 nouveaux spectateurs, même s’il est évidemment possible qu’on en retrouve issus des premières séances. Derrière, la troisième arrivée la mieux classée de la semaine, la comédie française d’Ivan Calbérac Venise n’est pas en Italie, a été suivie sans tarder par 192 777 personnes.

Un petit mot, et même un peu plus que ça, pour Ni une, ni deux (13e), le troisième film de la réalisatrice Anne Giafferi qui récolte l’adhésion de 44 702 spectateurs pour sa première semaine d’exploitation. Julie (Mathilde Seigner), actrice, fait appel à Laurette, sa plus grande fan et son meilleur sosie, pour la remplacer suite à une intervention esthétique ratée. Sans apparemment se douter que Laurette est en fait sa sœur jumelle.