Box-office France : “J’accuse”, jugé coupable et comptable

Sur la semaine du 13 au 19 novembre 2019, le sommet du box-office français est enfumé à la fois par les débats autour de l’acceptation de J’accuse, de Roman Polanski, et par la guerre des bolides des constructeurs Ford et Ferrari dans Le Mans 66.

C’est de l’historique qui a été dernièrement plébiscité dans les salles de cinéma françaises, avec certes des éléments extérieurs étant venus perturber le spectacle. Avec 501 228 premières places (chiffres JP’s Box-Office), le J’accuse de Roman Polanski s’offre une première place, et aux spectateurs, un nouvel éclairage sur l’Affaire Dreyfus.

Film qui fera sûrement davantage reparler de lui une fois que le ciel sera plus dégagé, Le Mans 66 de James Mangold démarre malgré tout très honnêtement à 402 917 entrées. Le précédent long-métrage du réalisateur avait certes enregistré des débuts à plus de 900.000 spectateurs, mais rappelons que Logan était issu d’une franchise fort bien installée.

Terminator Dark Fate, plein de pouces en bas

La Belle époque descend par conséquent de son trône aussi vite qu’il s’était assis dessus, et ses 301 927 spectateurs supplémentaires (3e) le dirigent vers un million pressenti pour la semaine prochaine. Un peu plus bas, en cinquième position avec 214 963 entrées, Joker ne se fait pas trop mal après une chute de trois places, ainsi fort d’un fauteuil de plus de 5 millions d’âmes.

Classée sixième, la troisième et dernière arrivée du top 20, le film d’horreur Countdown de Justin Dec. 151 196 personnes ont voulu assouvir leur curiosité quant à une application donnant la date de la mort d’une personne donnée.

Le Midway de Roland Emmerich (9e, -3) continue à ne pas faire de vagues avec une deuxième semaine n’ayant ainsi réuni que 104 749 spectateurs.

Et puisque nous avons le temps, accordons un vraisemblable dernier moment à Terminator: Dark Fate, lequel signe la plus grosse dégringolade de la semaine. Ses huit places de perdues l’ont conduit à atterrir au 16e rang, et à ce train-là, il n’est définitivement pas dit qu’il soit encore debout dans sept jours. Même Terminator: Genisys avait su, en son temps, frôler la barre du million de spectateurs en France. Alors que les critiques avaient été bien plus tranchantes, dans le sens sanglant.

Mots-clés box-officej'accuse