Box-office France : jour de fête pour Antoinette

Sur la semaine du 7 au 13 octobre 2020, si le box-office France n’a pas manqué d’abriter un certain nombre de nouvelles têtes, c’est un visage déjà connu qui a su convaincre le plus de téléspectateurs : Antoinette dans les Cévennes fait ainsi fort pour sa quatrième semaine de présence.

Pour directement embrayer sur ce chapô, rappelons que sur ses trois premières semaines d’exploitation, le film de Caroline Vignal était resté vissé à la deuxième place du classement. Ses 117 062 nouveaux spectateurs (chiffres JP’s Box-Office) permettent à Antoinette dans les Cévennes, signant au passage un nombre de copies record de 854, de devenir un leader sur le tard.

S’il échoue donc à s’imposer premier de la classe dès la rentrée, Parents d’élèves de Noémie Saglio avec Vincent Dedienne et Camélia Jordana réalise malgré tout d’honnêtes débuts à 110 248 entrées (2e). Sur la troisième marche du podium, et on avait failli l’oublier depuis sa sortie de la lumière, Tenet enregistre 88 056 spectateurs supplémentaires après maintenant huit semaines de présence.

Lupin III, la première fois dans les salles françaises

Rien qu’avec sa formulation, Mon grand-père et moi avait un fumet de comédie américaine. Et si l’on s’était risqué(e) à y voir Robert De Niro et Ben Stiller, le pari a été à moitié remporté. Robert De Niro campe donc un grand-père qui vient s’installer dans la chambre de son petit-fils (Oakes Fegley), lequel est relégué au grenier. Cette réalisation de Tim Hill, dans laquelle on retrouve également Uma Thurman et Christopher Walken, démarre à la sixième place avec 50 862 premières entrées au compteur.

Relic, film d’horreur américano-australien de Natalia Erika James où la descendance d’une octogénaire mène l’enquête pour retrouver l’aïeule disparue, a attisé la curiosité de 39 142 personnes (8e). En onzième position, 30 218 entrées ont été enregistrées par le drame L’Enfant rêvé de Raphaël Jacoulot, réunissant notamment Jalil Lespert et Louise Bourgoin.

Deux rangs plus bas, le film d’animation Lupin III: The First, le premier de la franchise à ne pas être réalisé de manière traditionnelle, débute sa carrière avec 25 924 spectateurs. Pour l’anecdote, les précédents longs-métrages de Lupin III étaient directement sortis aux formats DVD /Blu-ray en France alors qu’ils avaient eu droit à une exploitation en salle au Japon.