Box-office France : “La Reine des neiges II”, encore en froid

Sur la semaine du 27 novembre au 3 décembre 2019, aucun jeu de chaises musicales n’a été observé avec les trois premiers du box-office France de la semaine passée. La Reine des neiges II demeure ainsi leader, suivi par Les Misérables et Joyeuse retraite ! sur le reste du podium.

Pour sa deuxième semaine d’exploitation hexagonale, La Reine des neiges II poursuit sa ballade des gens heureux en entraînant dans son sillage 1 435 442 nouveaux spectateurs (chiffres JP’s Box-Office). Pour rappel, il avait démarré à 2,1 millions. Avec un score au cumul ayant dépassé les 3,5 millions, cette suite semble parée à prendre ses distances avec l’original qui avait ainsi mis deux fois plus de temps à dépasser cette performance.

383 748 nouvelles personnes sont allées visionner Les Misérables, lui faisant approcher du million qu’il atteindra vraisemblablement au prochain compte-rendu. Et troisième donc avec 287 427 spectateurs supplémentaires, Joyeuse retraite ! étonne quelque peu dans la mesure où les critiques négatives semblaient avoir pris le pas sur les retours enthousiastes.

Les débuts de “Last Christmas” pas Too Funky

À la quatrième place du top pour ses débuts (283 889), le drame américain À couteaux tirés de Rian Johnson où le détective Benoît Blanc (Daniel Craig) est chargé d’enquêter sur la mort d’un célèbre auteur de polars alors qu’il venait d’entrer dans sa quatre-vingt-cinquième année.

Sans réelles surprises pour une œuvre qui ne dépareillerait pas sur petit écran, Last Christmas (133 658, 7e) ne fait pas d’étincelles en dépit d’un premier rôle campé par Emilia Clarke, réputée depuis sa prestation dans la série Game of Thrones, et une bande originale rendant hommage à George Michael. Une chanson inédite du chanteur disparu le 25 décembre 2016 récompense au passage les spectateurs restant jusqu’au bout de la séance.

Juste derrière avec 128 391 premiers curieux au compteur, Gloria Mundi, le nouveau film de Robert Guédiguian (Les Neiges du Kilimandjaro, La Villa). Un drame tout comme le film logé à la huitième position pour ses débuts, Chanson douce (111 704) de Lucie Borleteau adapté du roman éponyme de Leïla Slimani.

Première réalisation de Michel Denisot au cinéma, Toute ressemblance… n’a pas emballé les foules à en juger par son score en première semaine : 83 401 entrées (11e). Le plus important est peut-être ailleurs pour un metteur en scène dont le “Désolé” de son Guignol apparaît à-propos ici.