Box-office France : « La Reine des neiges II » jette un froid sur « Les Misérables »

Sur la semaine du 20 au 26 novembre 2019, La Reine des neiges II a offert au box-office français un fauteuil de leader à plus de deux millions d’entrées. Les personnes n’ayant pas d’enfant ou ayant voulu punir les leurs auront préféré se tourner vers Les Misérables, ainsi un peu moins chargé en bons sentiments.

Comme prévu, La Reine des neiges II a reçu un accueil inversement proportionnel à la teneur de son titre. Comme attendu, la première semaine du premier volet (862 291) a été battue. Mais que l’on ne s’y trompe pas : même avec 2 137 267 premiers spectateurs au compteur (chiffres JP’s Box-Office), La Reine des neiges II ne signe pas le meilleur démarrage de l’année dans les salles de France.

La Reine des Neiges 2

Capture YouTube

L’œuvre de Jennifer Lee et Chris Buck n’est ainsi que quatrième au classement des meilleurs départs hexagonaux au cinéma, derrière Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ? (2 153 093 entrées), Le Roi Lion de 2019 (3 252 896) et Avengers: Endgame (3 426 471).

134 403 nouvelles entrées pour la septième semaine de « Joker »

Représentant français aux Oscars et apparent déclic auprès d’Emmanuel Macron sur la situation des banlieues, Les Misérables de Ladj Ly a réuni 559 378 personnes sur sa première semaine d’exploitation. Derrière à la troisième place, Joyeuse Retraite ! fait lui aussi son apparition, en ayant notamment permis à 477 116 curieux de découvrir le duo Thierry Lhermitte-Michèle Laroque en futurs retraités malmenés par leur famille.

La chute de trois positions accusée enregistrée par J’accuse (4e) apparaît plutôt logique au vu des arrivées de la semaine, et ses 385 334 spectateurs supplémentaires de faire approcher le film de Roman Polanski du million d’entrées. Cinquième avec 277 941 nouvelles entrées, Le Mans 66 connaît une semblable déconvenue, à la différence qu’il devrait lui être un peu plus compliqué d’atteindre la barre symbolique susnommée.

Quatrième et dernier nouveau venu dans le top 10, Les Éblouis de Sarah Suco (81 678) raconte l’histoire de Camille (Céleste Brunnquell), une adolescente de 12 ans passionnée de cirque dont la famille va intégrer une communauté religieuse de plus en plus menaçante.

Si le propos apparaît maîtrisé et réaliste, c’est probablement parce que la réalisatrice a été confrontée à cette problématique pendant dix années de son enfance, avant de fuir sa famille à l’âge de 18 ans.