Box-office France : “La Vie scolaire” en haut du tableau

C’est un film français que l’on n’aurait pas forcément vu aussi haut au box-office hexagonal sur la semaine du 28 août au 3 septembre dernier. Et pourtant, La Vie scolaire en décroche la première place, devant un Once Upon a Time… in Hollywood venant de dépasser les deux millions de spectateurs depuis sa sortie.

La performance de La Vie scolaire, comédie dramatique française signée Grand Corps Malade et Mehdi Idir, peut effectivement surprendre au regard de la période dans laquelle ce long-métrage sort dans les salles : la fin des vacances scolaires et le retour progressif à un quotidien fait de réveils précoces et de savoirs à s’imprimer dans la tête.

L’Ardéchoise Samia (Zita Hanrot) fait ses débuts en tant que CPE (conseillère principale d’éducation, le rappel ne fera pas de mal) dans un collège de Saint-Denis à la réputation sulfureuse. C’est là qu’elle fera la rencontre de jeunes personnalités plus intéressantes que repoussantes.

485 386 spectateurs ont été au rendez-vous des premiers jours (chiffres JP’s Box-Office).

“Une fille facile”, mais pas si attirante que cela

On n’allait pas lui demander de signer un nouveau record pour sa troisième semaine d’exploitation, et le Once Upon a Time… in Hollywood de Quentin Tarantino s’est donc contenté, avec ses 380 858 entrées de plus, de dépasser les deux millions au cumul. Django Unchained avait mis une semaine de moins pour atteindre ce palier.

Le Roi Lion de 2019 perd lui aussi un rang et se retrouve donc troisième (270 175). Juste derrière, Wedding Marriage, comédie horrifique américaine de Tyler Gillett et Matt Bettinelli-Olpin, fait son entrée (233 242) avec non pas Margot Robbie dans le premier rôle, mais Samara Weaving.

Sixième avec 188 852 spectateurs au compteur, le thriller américain La Chute du président que l’on attend maintenant, nom oblige, de voir trébucher. Gerard Butler y incarne un homme soupçonné d’avoir voulu attenter à la vie du président des États-Unis campé par Morgan Freeman.

C’est un peu plus bas, en treizième position plus précisément, que l’on retrouve Une fille facile. Cette comédie dramatique française de Rebecca Zlotowski signe les premiers pas au cinéma de Zahia Dehar, l’ex-escort-girl mise dans la lumière il y a quelques années pour une affaire de mœurs qui impliquait des footballeurs de renom. La promesse du titre et la sensualité de sa figure principale n’auront finalement attiré que 45 097 spectateurs en première semaine.