Box-office France : “Men in Black International” bientôt victime du neurolaser ?

Sur la semaine du 19 au 25 juin 2019, quelques nouvelles têtes aux dix premières places du box-office français, mais que l’on ne s’y trompe pas : ce classement est certes toujours dominé par Men in Black: International, mais ce dernier a convaincu ici moins de 200 000 spectateurs supplémentaires.

Là où les précédents volets avaient achevé leurs exploitations françaises respectives à plusieurs millions d’entrées (avec, il est vrai, un Men in Black III qui avait fait deux fois moins bien), Men in Black: International ne gagnera vraisemblablement pas son entrée dans le club des millionnaires, même accordé au singulier.

Avec 194 872 spectateurs attirés dans ses salles pour sa deuxième semaine, pour un total provisoire de 531 764 personnes (chiffres JP’s Box-Office), difficile en effet de croire à un score final à sept chiffres. Sa nouvelle performance lui permet en tout cas de conserver son fondement dans le fauteuil de leader.

“Beaux-parents” démarre mieux que “Le Daim”

Après deux premières semaines vissé à la troisième place, le Parasite de Bong Joon-ho accède aujourd’hui au rang de dauphin grâce à 169 005 spectateurs supplémentaires. Juste derrière, Beaux-parents, une comédie française de Héctor Cabello Reyes qui nous avait déjà offert Protéger et servir, Low Cost, Bienvenue à bord, Barbecue et Retour chez ma mère.

Coline (Josiane Balasko) et André (Didier Bourdon) entretiennent de très bonnes relations avec leur fille Garance (Charlie Bruneau), mais aussi leur gendre Harold (Bruno Bénabar). Quel n’est donc pas le dilemme du premier couple quand le second se sépare et que sa fille lui intime de couper les ponts avec Harold. La décision de Coline et André est finalement prise : ils continueront de voir ce dernier en cachette. 166 736 entrées pour le lancement de Beaux-parents, une honorable réception pour le réalisateur dont le précédent film, 7 jours pas plus, avait ainsi été accueilli par 29 604 personnes.

On notera que Le Daim de Quentin Dupieux a fait se rassembler 94 460 spectateurs (6e), pour lesquels un quadragénaire liant son existence à son blouson en daim constitue donc un pitch tout à fait respectable. Suit Child’s Play : La poupée du mal, la recréation du premier film de la franchise horrifique Chucky qui signe là un départ à 87 030 entrées. “Pas mal” quand on sait que le film original de 1988 avait totalisé 143 136 spectateurs dans l’Hexagone.