Box-office France : “Once Upon a Time in Hollywood”, du cinéma qui ne fait pas de quartier

Sur la semaine du 14 au 20 août 2019, Once Upon a Time… in Hollywood s’impose au sommet du box-office français. Il s’agit là du meilleur démarrage hexagonal du réalisateur, ne laissant par conséquent aucune chance à l’adaptation live de Dora l’exploratrice qui faisait également ses premiers pas dans les salles.

Sa bande-annonce soutient que Once Upon a Time… in Hollywood est le neuvième long-métrage de Quentin Tarantino, semblant donc confirmer que les deux volumes de Kill Bill constituent un seul et unique film. Comparé à ces deux parties et même à la filmographie complète du réalisateur, ce dernier enregistre avec Once Upon a Time… in Hollywood son meilleur départ en France : 1 132 221 spectateurs (chiffres JP’s Box-Office).

Il ne faut pas remonter bien loin pour trouver le précédent record de Quentin Tarantino en terre française, puisque c’est en 2013 que le réalisateur était parvenu à y attirer 1 128 810 personnes avec Django Unchained.

Dora et Playmobil, même combat ?

Pour sa cinquième semaine de suite parmi l’élite, Le Roi Lion de 2019 (2e) affiche un impressionnant rythme de croisière. Il enregistre ainsi 696 877 nouvelles entrées ce qui le rapproche des 9 millions au cumul. Leader la semaine passée, Fast & Furious: Hobbs & Shaw chute de deux places pour atterrir sur la troisième marche du podium. Ses 616 366 spectateurs supplémentaires et ceux qui ne manqueront pas d’aller le voir les prochaines semaines devraient lui permettre de viser les deux, deux virgule cinq millions d’entrées pour sa fin de carrière.

Suivent tout de suite derrière Comme des bêtes 2 et C’est quoi cette mamie ?! avec, respectivement, 377 267 et 318 179 nouvelles entrées au compteur. En sixième position, on trouve la deuxième arrivée la mieux classée de la semaine, j’ai nommé Dora et la Cité perdue. L’adaptation en prises de vues réelles de la série d’animation débute à 245 156 spectateurs, et à cette occasion, la petite exploratrice gagne dix ans via son incarnation par Isabela Moner.

Toy Story 4 (115 532), septième de ce top, ne pourra vraisemblablement pas espérer faire beaucoup mieux que quelque 4,5 millions d’entrées au terme de son exploitation, et il y aura effectivement photo pour déterminer qui, de lui ou de Toy Story 2 (4 529 693), sera définitivement la meilleure performance de la saga en France.

On notera la présence, au douzième rang, du thriller sud-coréen de Lee Won-tae Le Gangster, le flic et l’assassin (56 029), présenté hors compétition lors du dernier Festival de Cannes en date.