Box-office France : rien ne secoue le tout-puissant Hollywood

Sur la semaine du 21 au 27 août 2019, les grosses performances de la semaine précédente ont été confirmées dans leurs positions respectives. Ne vous attendez donc pas à une dégringolade de Once Upon a Time… in Hollywood au box-office français, ni à une percée de Dora et la Cité perdue dans le top 5.

Ce n’est effectivement pas aux cinq places du classement qu’il fallait espérer du mouvement. Once Upon a Time… in Hollywood conserve le fauteuil de leader dans lequel il s’était installé dès son arrivée, grâce à ses 536 080 entrées supplémentaires (chiffres JP’s Box-Office) lui faisant atteindre le million et demi de spectateurs au cumul en l’espace de deux semaines.

Derrière, Le Roi Lion de 2019 commence à faiblir, mais qu’importe finalement puisqu’avec ses 371 952 nouvelles entrées, le long-métrage de Jon Favreau dépasse les neuf millions de spectateurs attirés au total sur le sol français, soit de très loin la meilleure performance de l’année.

Déjà 2 millions de spectateurs pour “Fast & Furious Hobbs & Shaw”

Sur la dernière marche du podium, Fast & Furious: Hobbs & Shaw enregistre une troisième semaine avec 311 231 spectateurs de plus au compteur, et là aussi, une barre vient d’être franchie, celle des deux millions au cumul.

Écartons-nous maintenant de ces visages éclairés pour nous intéresser à la première nouvelle tête de ce top, Scary Stories à la sixième place (126 562). Une sorte de Chair de poule sur grand écran, et le film d’André Øvredal de partager d’ailleurs le point commun avec l’œuvre de Rob Letterman d’être lui aussi adapté d’une série de livres horrifiques pour la jeunesse.

En huitième position se découvre Roubaix, une lumière (114 773), un thriller français d’Arnaud Desplechin (Comment je me suis disputé… ma vie sexuelle, Les Fantômes d’Ismaël) où deux policiers (Roschdy Zem et Antoine Reinartz) découvrent le cadavre d’une vieille femme le soir de Noël. Deux jeunes femmes (Léa Seydoux et Sara Forestier) sont alors appréhendées, des profils pour le moins perturbés. Claude et Marie partagent ainsi les bouteilles et, plus largement, leur vie.

Juste devant Toy Story 4 (11e, 56 089) qui ne devrait plus faire d’étincelles, notons les débuts de Late Night (64 976), une comédie américaine où Emma Thompson campe une présentatrice de late show qui va voir une tornade de scénariste débouler dans sa carrière jusqu’à remettre cette dernière en question. Anecdote, Mindy Kaling est à la fois derrière ce personnage et le scénario du film.