Box-office France : “Scooby!” est devenu grand

Sur la semaine du 22 au 28 juillet 2020, Scooby! a réalisé un accomplissement qui lui avait échappé sur ses deux premières semaines d’exploitation au box-office France : une première place. On a également pu remarquer une quantité non négligeable de nouvelles œuvres projetées dans les salles obscures.

Encore une fois, en cette période de réouverture timide des cinémas en France, les chiffres et les positions enregistrés font pour ainsi dire figure d’anecdotes. On pourra en tout cas saluer les nouvelles productions disponibles dans les salles, que ce soit par le souhait de relancer cette économie ou par nécessité de rentrer dans ses frais au plus vite.

crédit YouTube

Pour sa troisième semaine de suite au sein de l’élite, le film d’animation Scooby! saute de la deuxième place qu’il ne semblait pas vouloir quitter pour occuper le fauteuil de leader (136 617 nouvelles entrées, chiffres JP’s Box-Office). Un plébiscite compréhensible pour un public visiblement venu chercher de la bonne humeur et pas grand-chose d’autre.

Ip Man 4, sept mois plus tard

Directement entré à la première place du classement la semaine passée, Divorce Club trébuche ici d’une marche (128 698). Derrière, on assure ses arrières et Tout Simplement Noir (114 515) et Été 85 (76 791) restent donc fermement accrochés à leurs rangs respectifs, soient les troisième et quatrième.

Cinquième, la comédie française Adorables (69 567) de Solange Cicurel qui signe ici son deuxième film après Faut pas lui dire sorti en 2016. Dans Adorables, Emma (Elsa Zylberstein) et Victor (Lucien Jean-Baptiste) doivent gérer le passage à l’adolescence de leur fille Lila (Ioni Matos), jusqu’ici tellement irréprochable.

On notera, à la septième place, l’arrivée de Ip Man 4 : Le dernier combat (58 408). Étant donné que sa sortie américaine remonte au 25 décembre 2019, on peut supposer qu’il était prévu de le voir arriver dans l’Hexagone en février-mars 2020. Un évènement à plus d’un titre puisque jamais un film de la franchise n’avait été projeté en France jusqu’ici.

Le drame espagnol Madre de Rodrigo Sorogoyen fait son apparition à la neuvième place (30 484) et Lands of Murders, l’adaptation allemande du thriller espagnol La isla mínima, à la onzième (22 854). Enfin, on pourra se réjouir que contrairement à d’autres territoires ayant fait le choix d’un lancement uniquement digital, The King of Staten Island (14e, 14 320) est proposé à la projection en France.

Mots-clés box-officescooby