Box-office France : “Sonic, le hérisson” a passé le 2e acte

Sur la semaine du 19 au 25 février 2020, Sonic, le hérisson a continué de dominer le box-office français. Ils étaient cependant plus d’un à vouloir sa peau, si tant est que le Dr Robotnik aurait consenti à partager en cas de victoire.

On ne l’arrête plus. Grâce à ses 641 508 entrées supplémentaires (chiffres JP’s Box-Office), Sonic, le hérisson s’offre une deuxième semaine d’exploitation au-dessus de la masse. Un score qui permet également au film de Jeff Fowler de franchir la barre du million au cumul, et ce sont plus exactement 1,4 million de spectateurs que le long-métrage a rassemblés jusqu’ici en France.

Deuxième du classement, 10 jours sans maman. Cette comédie française de Ludovic Bernard (L’Ascension) met en scène Antoine (Frank Dubosc), en passe de prendre du galon au sein de son entreprise. C’est alors que son épouse Isabelle (Aure Atika) a l’outrecuidance d’aller vouloir se ressourcer à l’étranger. Antoine va donc devoir gérer seul sa vie professionnelle et les quatre enfants de son couple. Très bon, voire même excellent départ avec 541 102 premiers spectateurs au compteur.

Ford et Eastwood, des deux côtés de la gloire

À la troisième place, L’Appel de la Forêt (522 494), une nouvelle adaptation sur grand écran du roman éponyme de Jack London. C’est Chris Sanders, réalisateur notamment de Lilo et Stitch et Dragons, qui se charge de ce cinquième long-métrage. Harrison Ford cy ampe le personnage de John Thornton et il convient de souligner que le chien Buck a été réalisé en images de synthèse. Et si vous êtes bien attentifs, vous pourrez même voir Omar Sy dans sa dernière performance en date.

Juste derrière, Le Cas Richard Jewell, nouveau film de Clint Eastwood tiré d’une histoire vraie. Celle d’un agent de sécurité suspecté d’avoir voulu commettre un attentat lors des JO d’Atlanta de 1996 alors qu’il avait d’abord été présenté comme celui qui avait déjoué l’attaque. Avec 385 394 entrées pour son lancement, Le Cas Richard Jewell démarre un peu moins bien que le précédent long-métrage du réalisateur, La Mule qui avait ainsi été accueilli par 659 999 premières personnes.

Juste pour reparler d’Omar Sy, signalons les cinq places de perdues du Prince oublié qui le font échouer au septième rang avec 253 781 nouveaux spectateurs. Le million n’est pas loin, mais il faudra s’accrocher pour le toucher du doigt.