Box-office France : “Spider-Man Far From Home” mais en haut du dôme

Sur la semaine du 3 au 9 juillet dernier, un petit nouveau au sommet du box-office français nommé Spider-Man: Far From Home. Toy Story 4 continue malgré tout de faire des étincelles du haut de son rang de dauphin fraîchement acquis.

Le voilà donc ce Spider-Man: Far From Home faisant suite à un Spider-Man: Homecoming (2017) auquel on ne s’attendait pas lors de la sortie de The Amazing Spider-Man : Le Destin d’un héros (2014). Parce que deux nouveaux volets de la franchise “The Amazing Spider-Man” étaient prévus du côté de chez Sony, avant que la firme ne perde ces droits au profit de Marvel.

Exit donc ce “fantastique” Spider-Man de même que son incarnation d’alors, Andrew Garfield, et le réalisateur des deux premiers films Marc Webb. Depuis 2017 et Spider-Man: Homecoming, c’est Tom Holland qui tisse les toiles et Jon Watts qui se charge de les mettre en boîte.

“Spider-Man Far From Home” démarre plus fort que les derniers films

Spider-Man: Homecoming avait signé des débuts à un peu plus de 980 000 entrées en France. Far From Home fait mieux puisque 1 370 178 spectateurs (chiffres JP’s Box-Office) sont allés le voir sans tarder. Un chiffre qui s’avère au passage supérieur à celui des démarrages respectifs de The Amazing Spider-Man 1 et 2.

Pour sa deuxième semaine parmi l’élite, Toy Story 4 reprend son souffle, mais ses poumons étant possiblement plus de deux, son nouveau score reste conséquent. 926 491 entrées viennent ainsi s’ajouter aux précédentes, ce qui nous donne une barre des deux millions déjà allègrement franchie au cumul.

À la troisième place, le deuxième nouveau venu de la semaine, Ibiza. Une comédie française d’Arnaud Lemort (L’amour c’est mieux à deux, Dépression et des potes) où, à la suite d’un marché conclu avec le fils de sa compagne Carole (Mathilde Seigner), Philippe (Christian Clavier) se retrouve à passer ses vacances à Ibiza alors que lui aspirait à se reposer dans la Baie de Somme. 300 924 spectateurs ont d’ores et déjà été comptabilisés pour ce film de saison.

On signalera la sortie, juste derrière, de Yesterday (215 264), un Jean-Philippe à la britannique signé Danny Boyle où un dénommé Jack Malik (Himesh Patel) se réveille un jour et découvre qu’il est la seule personne à se souvenir de l’existence des Beatles. L’escroquerie peut alors commencer.