BP propose une nouvelle technologie de recyclage qui pourrait transformer des millions de tonnes de bouteilles en plastique

Les bouteilles plastiques en polyéthylène téréphtalate ou PET sont très pratiques pour le stockage et le transport des boissons. Ainsi, chaque année, 25 millions de tonnes de ces bouteilles sont produites parce que le matériau PET est un des matériaux les plus recyclés au monde.

Ces bouteilles représentent cependant un lourd fardeau pour l’environnement puisque certains experts estiment que seulement 60 % des bouteilles produites sont collectées. Et en ce qui concerne le recyclage, seulement 6 % de ce qui est produit est transformé pour fabriquer de nouvelles bouteilles. Un des grands problèmes est le fait que certaines formes de PET peuvent être assez difficiles à recycler.

Crédits Pixabay

Tout cela pourrait bien changer puisque la semaine du 28 octobre, la compagnie BP a annoncé une avancée technologique majeure qui pourrait permettre de recycler tous les types de bouteilles PET.

Un procédé révolutionnaire

D’après BP, les chercheurs de l’entreprise ont développé un nouveau procédé qu’ils ont nommé BP Infinia. Selon la compagnie, ce procédé peut transformer tous les types de PET en un matériau qui est « interchangeable avec ceux fabriqués à partir de sources d’hydrocarbures traditionnelles ».

Actuellement, la première usine de recyclage utilisant le procédé BP Infinia est en pleine construction dans la ville de Naperville, en Illinois. Si tout se passe comme prévu, l’usine commencera son travail de recyclage vers la fin de l’année 2020.

Une utilisation au niveau mondial

Par rapport au développement de la nouvelle technique de recyclage, Charles Damianides, vice-président en charge de la technologie pétrochimique, de la gestion des licences et du développement commercial, a déclaré que la société BP s’engageait à développer et à commercialiser pleinement cette technologie.

D’après BP, l’usine de Naperville n’est pas uniquement construite pour que la compagnie puisse faire des essais. C’est plutôt la première étape avant un déploiement au niveau mondial. Damianides a aussi ajouté qu’ils croient fermement que cette innovation peut à terme contribuer à transformer tous les types de déchets en polyester en un matériau recyclable à l’infini.

Une technologie comme le BP Infinia pourrait être la solution pour nettoyer la planète de tout le plastique qui la pollue, que ce soit dans les océans ou sur la terre ferme. Il faudrait tout simplement veiller à ce que le processus de transformation des déchets plastiques ne constitue pas en lui-même une source de pollution de l’air ou de l’eau.

Mots-clés BPrecyclage