Le drôle d’appareil portable de Facebook

Facebook a présenté en fin de semaine dernière le prototype d’un appareil assez étonnant. Il se présente en effet sous la forme d’un bracelet, un bracelet capable de lire les impulsions électriques de son porteur pour l’aider à communiquer avec des machines.

Assez imposant, le wearable en question prend donc la forme d’une montre au cadran carrée, une montre vissée sur un bracelet à lamelle. Inutile de le préciser, mais le design de cet appareil n’est pas définitif. Il s’agit en effet d’un simple prototype pour le moment et Facebook est encore loin de songer à sa commercialisation.

Facebook a imaginé un bracelet connecté un peu spécial
Facebook a imaginé un bracelet connecté un peu spécial

Imaginé par le Facebook Reality Labs, cet appareil n’a qu’un seul objectif : vous permettre de communiquer avec une machine.

Un bracelet capable de vous faire communiquer avec une machine

Il s’agit en effet d’une interface homme-machine comme on en voit passer beaucoup chaque année. Avec, cependant, quelques différences notables. Ici, ce n’est en effet pas le mouvement qui est important, mais l’impulsion. Le bracelet imaginé par Facebook est ainsi capable de capter les signaux électriques émis par notre cerveau jusque dans les muscles de notre bras et de notre main pour le traduire en commande.

Inspiré de l’électromyogramme, cette fonction part en effet du principe que ces impulsions peuvent être analysées, décortiquées et traduites en commandes compréhensibles par des machines. Des commandes qui peuvent ensuite être traitées par un ordinateur.

En revanche, ce bracelet ne se suffit pas totalement à lui même. L’idée est en effet de l’utiliser conjointement à une interface en réalité augmentée. Interface qui pourrait alors être pilotée du bout des doigts sans effort et uniquement grâce aux impulsions électriques capturées par l’appareil.

Une histoire d’impulsion

Facebook, de son côté, a imaginé de nombreuses interactions possibles. Grâce à ce bracelet, il serait par exemple capable de reproduire un geste dans un environnement virtuel, ou même faire apparaître des éléments en réalité augmentée et permettre à l’utilisateur d’interagir avec.

Mais l’idée, ce n’est pas juste de jouer avec les impulsions. Pour offrir le plus de réalisme, il faut aussi que ce bracelet soit capable de générer des pressions grâce à un moteur haptique. Une condition indispensable pour nous permettre par exemple de ressentir un objet tenu ou encore le retour d’une interface.

Plusieurs prototypes ont été élaborés par le labo de Facebook. Pour le moment, la firme ne parle évidemment pas d’une commercialisation.

Elle doit encore dévoiler sa première paire de lunettes connectées, une paire de lunettes qui sortira normalement cette année, mais qui fera malheureusement l’impasse sur la réalité augmentée.

La vidéo de démonstration vous attend ici.

Mots-clés facebook