Brésil : des anthropologues ont pu filmer une tribu reculée grâce à des drones

Le gouvernement brésilien a publié mardi des images de drones qui confirment l’existence d’une ethnie autochtone isolée dans la forêt pluviale située dans la vallée de Javari, à la frontière entre le Brésil et le Pérou.

Les images ont été recueillies en 2017 au cours de l’un des cinq vols de drones effectués lors d’une expédition envoyée dans la région après que des indigènes aient affirmé que les braconniers menaçaient des tribus inconnues.

Funai (National Indian Foundation), l’agence gouvernementale responsable des peuples autochtones, a préféré utiliser des drones pour garder ses distances afin d’éviter de transmettre des maladies à la tribu. L’agence a également déclaré qu’elle n’avait aucun moyen de confirmer le nombre d’individus. Selon des responsables, la tribu est située dans un endroit difficile d’accès.

Étant donné cette difficulté, obtenir des informations sur cette tribu sera quelque peu difficile.

Une découverte très intéressante

Les images prises par les drones ont montré au moins 16 personnes dans une clairière parsemée de cabanes. Il y a trois autres villages dans la région, identifiés lors des précédents vols. On ne sait encore que peu de choses sur cette nouvelle tribu identifiée, mais les experts disent qu’ils parlent probablement la langue pano.

La division ethno-environnementale de Funai dans la base d’Eirunepé a effectué sa dernière expédition dans la région du 16 juillet au 1er août 2018. Selon Funai, la vallée de Javari abrite au mois 16 ethnies. Les responsables de la fondation ont pu approcher certaines de ces tribus et elles ont dit qu’il y avait environ 16 autres tribus dans la région. La fondation a déjà confirmé l’existence de 11 d’entre elles.

À propos de la National Indian Foundation

La Funai est une agence de protection gouvernementale brésilienne pour les intérêts indigènes et de leur culture. La fondation a été créée en 1910 sous le nom de « Service indien de protection » (Serviço de Proteção ao índio) ou SPI. Elle a été fondée sous la direction du maréchal brésilien, Candido Rondon.

La tâche de la Funai est de veiller à ce que les droits des tribus indigènes de l’Amazonie soient respectés conformément à la Constitution brésilienne. Son travail est vaste et comprend l’opposition au « Hakani, » le film missionnaire évangélique controversé qui encourage l’intervention des autorités dans les communautés tribales.

La découverte de cette nouvelle tribu grâce à des drones est une belle avancée pour la fondation.

Mots-clés anthropologie