Au Brésil, on va vacciner une ville entière contre la Covid-19

Actuellement, bon nombre de gouvernements, de laboratoires pharmaceutiques et d’universités se livrent une course pour proposer un vaccin pouvant lutter contre le Covid-19. C’est le cas notamment du vaccin Oxford-AstraZeneca dont les données de l’Université d’Oxford indiquent qu’il pourrait ralentir la propagation du virus.

Toutefois, Livescience vient récemment de nous rapporter que la société chinoise Sinovac a également mis au point un vaccin dénommé CoronaVac qui fera bientôt l’objet d’une large étude dans la ville de Serrana, dans l’Etat de Sao Paulo, une ville brésilienne.

crédits pixabay

Cette étude, intitulée « Projet S », consistera à vacciner tous les adultes de la ville pour déterminer si le vaccin réduit ou non la propagation du virus.

30.000 adultes vont recevoir le vaccin CoronaVac

A savoir que la ville de Serrana compte environ 30.000 adultes. Toutes les personnes âgées de plus de 18 ans – hormis les femmes enceintes, allaitantes ou les personnes souffrant de graves maladies – se feront ainsi vacciner. L’étude de recherche est menée par l’Institut Butantan au Brésil et se déroulera dans les trois prochains mois.

Selon cet institut, le vaccin CoronaVac est efficace à 50,4% contre une infection symptomatique au Brésil et éviterait la mort à 100%. Les résidents de la ville ne seront pas obligés de se faire vacciner mais un fort taux de participation est attendu. Les personnes qui se feront vacciner seront également suivies jusqu’à un an mais les premiers résultats de cette vaccination sont attendus dans 12 semaines, selon l’Associated Press.

A lire aussi : Voilà comment Google va aider à la vaccination anti Covid-19

Des personnes sont prêtes à élire domicile à Serrana pour se faire vacciner

Par ailleurs, les participants à cette étude pourront également entrer et sortir librement de la ville. Le directeur des études cliniques de l’Institut Butantan, Ricardo Palacios, a déclaré que c’est sur la base de cette étude qu’ils détermineront l’effet réel du vaccin contre le coronavirus.

Toutefois, l’annonce de cette étude a engendré un engouement particulier pour la ville. Des personnes venues d’ailleurs se sont ainsi précipitées pour acheter ou louer une propriété à Serrana, dans l’espoir de se faire vacciner. Néanmoins, les responsables affirment que les personnes voulant participer à l’étude devront obligatoirement justifier d’un historique de résidence dans la ville.

A lire aussi : Covid-19, les cas d’allergie au vaccin de Moderna extrêmement rares

En tout cas, ce projet pourrait peut-être faire baisser la courbe de contamination au coronavirus au Brésil qui figure à ce jour parmi les pays les plus touchés avec 10 millions de cas et plus de 242.000 morts. Affaire à suivre.

Mots-clés médecinesanté