Des touches spéciales pour les prochains MacBook Pro et MacBook Air ?

Apple aurait-il l’intention de perfectionner le clavier de ses MacBook Pro et de ses MacBook Air dans un avenir proche ? C’est fort possible, du moins si l’on en croit ce nouveau brevet déniché par l’équipe insatiable de Apple Insider. Un brevet pour le mois étrange, mettant en scène des touches spéciales dotées d’un écran tactile pour nous permettre d’interagir autrement avec OS X. Avec un soupçon de personnalisation derrière, histoire de se rapprocher de l’Optimus Popularis ?

Optimus quoi ? Rassurez-vous, car ce clavier n’a absolument rien à voir avec les Autobot, ni même avec les vilains Decepticons. En réalité, il s’agit d’une création très originale imaginée par Art Lebelev Studio. Pourquoi originale ? Parce que ce clavier est en réalité composé de touches équipées d’écrans LED, des touches pouvant être personnalisées à la volée par l’utilisateur.

Touches tactiles MacBook Pro Air

Les prochains MacBook Pro et MacBook Air seront-il équipés de touches tactiles ?

Pratique pour les jeux vidéos, certes, mais également pour certaines applications comme Photoshop, 3D Studio Max et beaucoup d’autres. Plus besoin d’avoir à retenir des raccourcis alambiqués pour accéder à certaines fonctions, il suffit de configurer son clavier comme bon nous semble.

Oui, l’Optimus Popularis est un beau produit, c’est certain, mais il n’est pas parfait pour autant et son principal défaut, finalement, c’est son prix. Pour profiter de ses services, il faut effectivement débourser la modique somme de 1 096 euros.

Des touches intelligentes, pouvant interpréter les gestes de l’utilisateur

Apple, lui, aurait apparemment moins d’ambition que le studio fondé par Artemy Lebedev. Plutôt que d’équiper toutes les touches des claviers des MacBook Pro et des MacBook Air d’écrans tactiles, la Pomme Croquée se limiterait à une seule rangée. Si ces touches spéciales seraient capable de projeter différentes images, elles auraient surtout le mérite de pouvoir interpréter les mouvements de l’utilisateur. Il suffirait ainsi de faire glisser son doigt dans un sens ou dans l’autre pour accéder à des fonctions spécifiques, ou même pour déplacer des éléments à l’écran.

Mais voilà, le problème avec ce type de touches, c’est qu’elles peuvent s’avérer très fragiles si elles ne sont pas correctement protégées. Apple aurait là encore beaucoup planché sur la question et les écrans de ces touches seraient ainsi protégés par une plaque en verre, ou faite dans un matériau plus résistant (du saphir ?), un peu à l’image de ce que proposent les iPhone, les iPod Touch et les iPad. En outre, chaque touche embarquerait son propre circuit et pourrait ainsi être programmée indépendamment les unes des autres.

Reste à savoir si ce brevet sera réellement appliqué, ou non. Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que si de telles touches doivent réellement voir le jour, alors le prix des MacBook Pro et des MacBook Air risque de s’envoler quelque chose de bien. Et ces machines seront aussi encore moins faciles à réparer, pour le coup.