Briefly unavailable for scheduled maintenance sur WordPress 2.7 ?

Comme tout le monde doit maintenant le savoir, la version 2.7 de WordPress est sortie. Le tout avec une refonte complète de l’interface d’administration et plein de nouvelles options assez sympathiques, comme la mise à jour automatique. Oui, cette dernière est chouette mais figurez-vous qu’elle ne fonctionne pas à chaque fois. Et lorsqu’elle déconne, on se tape une jolie erreur sur tout le blog qui nous donne envie de pleurer notre maman : Briefly unavailable for scheduled maintenance”. Heureusement, une solution existe…

wordpresshype

Bon, alors avant tout je tiens à préciser que je ne suis pas du tout en train de parler de la mise à jour 2.7 de WordPress. Non, parce que sinon, Manu va me lancer des briques dans le ventre et, mes abdominaux étant ce qu’ils sont, je préfère vraiment l’éviter. Donc je ne vais pas vous dire que je n’aime pas du tout la nouvelle interface d’administration, qu’elle me paraît nettement moins ergonomique que la version 2.6 de WordPress et que les nouvelles options me laissent complètement de marbre.

Quoi que cette dernière remarque n’est pas tout-à-fait vraie. Non, bien au contraire, il y a une fonctionalité en particulier qui m’irrite au plus au point : celle de la mise à jour automatique. En effet, à présent, notre WordPress est capable de faire ce que proposait déjà l’extention Instant Upgrade, mais en nettement moins bien. C’est comme ça, en essayant d’installer une mise à jour mineure pour mon WordPress 2.7, tout mon blog s’est retrouvé en carafe, avec un joli message de maintenance qui ne voulait pas foutre le camp. Formidable, hein ?

Si le problème vous arrive à vous aussi, il faut savoir qu’une solution radicale existe. Lorsqu’on lance une mise à jour automatique, WordPress créé automatiquement sur votre compte FTP un petit fichier tout moche, nommé “.maintenance”. Il suffit donc de supprimer ce dernier pour tout rétablir et pour que votre blog devienne de nouveau accessible. C’est un peu bête, pas très compliqué mais il faut quand même le savoir. Heureusement pour nous, la documentation offcielle de WordPress est beaucoup mieux réalisée que cette foutue 2.7 qui commence à me sortir gravement par les yeux.

Pas content, le Fred !