Browsh, le navigateur web textuel

Browsh n’est pas un navigateur tout à fait comme les autres. Contrairement aux produits concurrents, il est en effet incapable d’afficher des GIFS ou même des vidéos. Pas nativement en tout cas.

Ce nouveau navigateur verse en effet uniquement dans le textuel, mais cela ne l’empêche pas d’avoir de nombreux atouts.

Browsh

Le logiciel se veut, avant tout, inventif et fonctionnel. Son concepteur, Thomas Buckley-Houston, affirme que le « navigateur textuel est entièrement moderne. » Ses fonctions sont similaires à ceux d’un langage standard : HTML5, CSS3, J5, WebGL ou encore vidéo.

La vitesse de navigation de Browsh est garantie grâce à la réduction de la bande passante. Il a donc des arguments qui peuvent séduire les développeurs ainsi que les internautes lambdas.

Des mises à jour en temps réel

Avec Browsh, les mises à jour sont réalisées en temps réel.

Buckley-Houston a expliqué que le navigateur se sert d’un script pour extraire le code d’un site web. Bien entendu, les formats textes sont maintenus tandis que les images et les vidéos sont affichées sous la forme de blocs de couleurs.

L’application est disponible sur la plupart des plateformes du moment.

En revanche, la version Windows n’est pas stable et elle nécessite de posséder un GPU AMD pour fonctionner. Aucun problème n’a été relevé sur Linux ou macOS.

Un navigateur facile à installer

Outre ses nombreuses fonctionnalités, le logiciel Browsh est facile à installer. Son utilisation est intuitive, par exemple, il suffit d’appuyer sur Ctrl + M pour accéder à la barre d’URL. Les flèches du clavier permettent de faire défiler le contenu de la page. L’utilisateur se servira également de la souris pour cliquer sur les liens.

Le navigateur textuel privilégie les contenus textuels tout en étant inventif. Les utilisateurs pourront ainsi apprécier les contenus de qualité sans être gênés par les problématiques liées à la bande passante. Bien que l’affichage soit un peu différent par rapport à celui d’un navigateur standard, le résultat est fonctionnel.

Quoi qu’il en soit, l’inconnue dans l’histoire reste l’accueil que les internautes réserveront à ce nouveau venu des navigateurs web textuels.