Bruce Straley, co-créateur de The Last of Us, pense que Death Stranding a révolutionné le AAA

Death Stranding a grandement marqué la fin d’année 2019 avec son concept inédit. Hideo Kojima aura pris plusieurs années à développer ce titre après avoir imaginé Metal Gear Solid. Résultat ? Un Death Stranding qui divise par son approche philosophique, son gameplay encore jamais vu et sa direction artistique unique. Un AAA, premier jeu de Kojima Productions, qui aura retenu l’attention d’autres illustres créateurs. Après Sakurai, à l’origine de Super Smash Bros, c’est au tour du co-créateur de The Last of Us et Uncharted, Bruce Straley, de s’exprimer à ce propos pour Games Industry.

D’après l’homme, Death Stranding marque un virage dans l’approche du AAA.

The Last of Us 2

Le titre de Kojima serait, selon lui, une vraie révolution.

Un titre faisant la part belle à la réflexion

C’est ce que semble penser Bruce Straley. Rien d’étonnant venant de l’homme derrière The Last of Us, largement salué par la critique et les joueurs pour son fond solide, l’émotion qui s’en dégage.

Un point commun qui rapproche le titre, exclusivité Sony, de Death Stranding selon Straley lui-même. Il faut dire que le dernier jeu de Kojima a été une vraie surprise avec son approche inédite du lien unissant les êtres vivants et son gameplay baigné dans la contemplation.

Pouvons-nous imaginer des jeux prenants, qui se penchent sur leurs personnages comme dans Uncharted ou The Last of Us, sans fusillades ? Je pense que c’est possible. Il faut mettre le joueur dans une certaine position de sorte qu’il côtoie des obstacles, ce qui veut dire que le gameplay doit offrir assez de possibilités pour trouver une solution.

Bruce Straley semble convaincu qu’un Uncharted ou The Last of Us pourraient fonctionner sans affrontements. Ces deux titres reposant grandement sur ces fusillades mis en scène façon blockbuster américain, pas sûr que les faits aillent dans le sens de l’homme, au final ! En attendant, on imagine que Death Stranding pourrait bien inspirer Bruce Straley et qu’un AAA naisse dans son esprit avec une approche pacifiste, comme dans le titre de Kojima.

Death Stranding semble la preuve qu’un jeu peu réussir à captiver sans armes à feu, ni ultra violence ou fusillades.