Brûlé au second degré par son iPhone 5c, il a porté plainte contre Apple

Louis a 20 ans et il vit dans le Lunévillois. Il a une vie parfaitement normale mais tout a basculé le 1er août 2014, alors qu’il passait un moment agréable en compagnie de ses amis. Il a soudainement senti une intense brûlure au niveau de la cuisse, une brûlure provoquée par son iPhone 5c. Fort heureusement pour lui, il est parvenu à l’extraire de sa poche à temps.

Le jeune homme n’a pas compris tout de suite ce qu’il se passait. Il a simplement eu le réflexe de plonger sa main dans sa poche et il s’est alors rendu compte que son téléphone chauffait anormalement.

Surchauffe iPhone 5c

Vous devriez peut-être commencer à vous méfier de votre iPhone 5c.

Il l’a attrapé du bout des doigts et il l’a jeté dans une boite, craignant une explosion. Le terminal ne présentait aucune trace visible de surchauffe mais Louis a tout de même été brûlé au second degré.

L’iPhone 5c ne présentait aucune trace visible de surchauffe

Le téléphone étant toujours sous garantie, son père a contacté le revendeur afin d’exprimer son mécontentement. La boutique n’a pas cherché midi à quatorze heures et elle a renvoyé l’homme vers le constructeur et donc vers le service client d’Apple.

Il a eu beaucoup de mal à tomber sur quelqu’un de suffisamment compétent pour lui répondre et il a du contacter la firme à plusieurs reprises avant de tomber sur un superviseur. Ce dernier lui a alors demandé de renvoyer le terminal au siège européen de la marque… en Irlande.

Quelques semaines ont passé. Louis et son père avaient fini par perdre espoir mais Apple les a finalement contacté, par mail. L’expert mandaté par le constructeur a alors révélé que la surchauffe avait été provoqué par une vis qui n’était pas à sa place, une vis présente à proximité de la batterie. Etrange. Le père du jeune homme a contacté de nouveau le service client de la firme pour lui demander des explications.

Le superviseur lui a alors répondu qu’il ne savait pas ce qui s’était produit mais que la responsabilité de la marque n’était pas engagée. Le père a donc demandé à récupérer le téléphone. L’homme à l’autre bout du téléphone lui a dit que c’était possible, mais sans la batterie.

Le père de Louis a menacé le superviseur de porter plainte pour vol et il a fini par consentir à un échange standard, sans aucune compensation.

Le jeune homme ne souhaite cependant pas en rester là. Il a contacté deux avocats, Me Jacquemin et Me Poncet, et il envisage de porter plainte contre le géant américain. Certes, l’iPhone a été remplacé mais la cicatrice laissée par la brûlure n’a pas disparu, elle.

Louis n’est pas le seul à avoir vécu une expérience de ce genre

En fouinant sur les internets, il s’est rendu compte qu’il n’est pas le seul à avoir vécu une telle expérience.

Une autre histoire similaire avait défrayé la chronique en février 2014. Alors qu’elle était en cours de français, une adolescente vivant dans le Maine a senti une intense chaleur dans sa poche. Son iPhone 5c a commencé à chauffer… avant de prendre feu, sous le regard médusé de l’enseignante et des autres élèves de la classe.

Ces derniers ont rapidement porté secours à leur camarade et ils l’ont aidé à extraire le téléphone de sa poche à temps, avant que ses jours ne soient en danger. La jeune fille ne s’en est cependant pas sortie indemne puisqu’elle présentait elle aussi des brûlures au second degré au niveau de la cuisse et du dos.

Moralité, si vous avez un iPhone 5c à la maison, il sera peut-être préférable de le glisser dans votre sac, et non dans votre poche.

Selon toute vraisemblance, certaines séries présentent effectivement un défaut de fabrication. C’est en tout cas ce que l’on peut déduire de la réponse de ce superviseur.

Via

Mots-clés appleiphone 5c