Built Robotics transpose la conduite automatique à la construction

Built Robotics a été créée en 2016 à San Francisco et œuvre dans l’automatisation des engins de construction. C’est un concept assez nouveau puisque jusqu’ici, nous avons surtout entendu parler des voitures à conduite autonome. L’entreprise propose ainsi d’automatiser totalement les engins comme les excavatrices, les bulldozers ou encore les chargeuses compactes sur chenilles.

D’après Noah Ready-Campbell, co-fondateur, conduire un engin de chantier et l’utiliser pour transporter et déplacer de la terre par exemple n’est pas du tout chose facile. Il faut beaucoup d’entraînement et même du talent pour pouvoir s’en sortir. C’est pourquoi la marque a décidé de faciliter la tâche aux entreprises de construction en automatisant ces engins.

construction-site-1646654_1920

Crédits Pixabay

Ainsi, elle a mis au point un kit qui va permettre de transformer, en quelque sorte, les engins de construction existants en robots autonomes.

Le principe utilisé par Builts Robotics

Les ingénieurs de chez Builts Robotics utilisent un système avec un lidar, le GPS et le Wi-Fi pour cartographier la surface de travail et ainsi permettre à la machine de naviguer de façon autonome. Cette technologie a été présentée pour la première fois à petite échelle en 2017.

La société ne construit pas ses propres engins, mais a plutôt conçu un kit compatible avec les différentes sortes de matériel utilisées sur les chantiers. Les kits sont donc vendus ou loués à l’entreprise de construction et les frais d’utilisation sont ensuite facturés à chaque fois que l’engin fonctionne en mode autonome.

Les avantages du système

Au niveau du coût, il sera moins cher pour une entreprise de payer une seule personne pour s’occuper de plusieurs engins plutôt que de payer plusieurs chauffeurs pour le même nombre de machines. Comme celles-ci travailleront de façon autonome, la personne en charge sera juste là pour les situations d’urgence ou les réglages mineurs.

En parlant de situations d’urgences, les engins autonomes sont aussi très bien équipés question sécurité. Grâce au GPS, ils ne pourront pas dépasser les limites établies sur le chantier. Le moteur sera coupé immédiatement s’il y a dépassement de ces limites ou encore si la machine vient à détecter la présence d’un obstacle comme un ouvrier par exemple.

Cette nouvelle technologie va permettre d’accélérer les chantiers de construction et de diminuer les dépenses. Le risque serait que ce système, si utilisé par plusieurs entreprises, prenne l’emploi destiné aux ouvriers.