Non, Buzz Aldrin n’est pas convaincu d’avoir vu “quelque chose” sur la Lune

Buzz Aldrin n’est pas un simple visage perdu parmi la foule. Il est en effet un des plus grands astronautes de notre histoire et il est même le deuxième homme à avoir posé le pied sur la Lune.

L’homme est aussi un véritable symbole pour les chasseurs d’extraterrestres et nous venons une nouvelle fois d’en avoir la preuve avec la publication d’un article très étrange dans un tabloïd britannique, un article évoquant une mystérieuse étude reposant sur l’analyse de la voix de l’astronaute, le tout sur fond d’OVNI et de funestes conspirations.

Buzz Aldrin

Edwin Eugene Aldrin junior est né dans le New Jersey dans les années 30. Fils de militaire, il a suivi les pas de son père et il est ainsi entré à l’académie militaire de West Point après avoir obtenu son diplôme.

Buzz Aldrin a rejoint l’Armée de l’Air dans la foulée et il est alors devenu pilote de chasse, participant de ce fait à la guerre de Corée.

Buzz Aldrin, un homme au destin unique

À la fin de la guerre, l’homme est devenu instructeur à la base aérienne de Nellis et assistant du doyen de l’École de l’Armée de l’Air. Par la suite, Aldrin a entamé un cycle d’études supérieures en ingénierie spatiale au MIT et il a décroché dans les années 60 un doctorat en sciences astronautiques.

John Kennedy a annoncé le 25 mai 1961 son intention d’envoyer un homme se poser sur la Lune avant la fin de la décennie. L’URSS venait en effet d’envoyer Youri Gagarine dans l’espace et le président américain souhaitait reprendre l’avantage sur son ennemi.

La NASA a alors commencé à travailler sur le programme Apollo et elle a procédé au recrutement de nouveaux astronautes. Pour ratisser large, l’agence spatiale américaine a fait le choix de ne pas se limiter aux pilotes d’essai et Buzz Aldrin a profité de l’occasion pour déposer sa candidature.

Il a bien entendu été retenu et il a alors été affecté au programme Gemini, un programme qui s’est déroulé entre 1965 et 1966 et qui avait pour but de préparer les futures missions Apollo.

Buzz Aldrin a alors été nommé remplaçant pour la mission Gemini 10, au même titre que James Lovell. Un an plus tard, l’équipage de Gemini 9 a rencontré la mort lors d’un accident et Aldrin a donc été désigné pour prendre le relais. Gemini 12 a décollé en novembre 1966 et l’astronaute a effectué pas moins de trois sorties extravéhiculaires.

La NASA ne l’a cependant pas sélectionné pour les missions Apollo. Il venait en effet de rentrer de mission et l’agence a donc préféré lui laisser le temps de prendre du repos. Toutefois, le décès de l’équipage d’Apollo 1 l’a contraint à revoir ses plans et à intégrer l’astronaute à l’équipage de remplacement de la mission Apollo 8.

Une étrange lueur aperçue sur la Lune…

Puis, en 1969, Buzz Aldrin a été affecté à la mission Apollo 11, aux côtés de Neil Armstrong et de Michael Collins. Il a de ce fait été le deuxième homme à marcher sur la Lune.

Lors de sa balade lunaire, Buzz Aldrin avait aperçu une étrange lueur semblant venir de l’extérieur de sa capsule et il en avait fait le récit une fois revenu sur la terre ferme. Par la suite, beaucoup ont prétendu que l’homme avait affirmé avoir vu un vaisseau extraterrestre durant sa mission.

En 2015, lors d’un AMA organisé sur Reddit et consultable à cette adresse, un internaute lui avait demandé directement s’il avait réellement aperçu une soucoupe volante lors de sa mission. L’astronaute avait répondu par la négative en précisant tout de même que cette lueur avait fait l’objet d’un vaste débat au sein de l’équipage et que ce dernier en était venu à la conclusion qu’elle était tout simplement émise par un réflecteur situé sur le module lunaire.

À l’époque, Aldrin avait même cité Carl Sagan en indiquant que les affirmations extraordinaires exigent des preuves extraordinaires, ce qui n’était pas le cas dans ce cas précis.

… qui se transforme en vaisseau extraterrestre

Il faut croire que ces déclarations n’ont pas calmé les ardeurs des tabloïds britanniques puisque l’un d’entre eux a sorti un papier affirmant exactement l’inverse durant le week-end.

Dans un de ses derniers articles, le Dailystar affirme en effet qu’un institut basé en Ohio du nom de BioAccoustic Biology a analysé les enregistrements audio du récit de Buzz Aldrin avec une solution de son cru afin de déterminer si l’homme avait réellement vu des extraterrestres sur la Lune.

Toujours selon le tabloïd, les tests menés seraient plus fiables que les détecteurs de mensonges traditionnels et ils auraient en plus révélé que l’homme croyait réellement avoir vu un OVNI sur notre satellite, un OVNI en forme de “L” visiblement.

Encore plus fou, d’après le même article, l’institut évoqué un peu plus haut aurait mené des tests similaires sur d’anciens enregistrements appartenant à Edgar Mitchell et Gordon Cooper, des pionniers de la NASA, et les résultats obtenus iraient dans le même sens.

En tombant sur l’article, The Pedestran a immédiatement contacté l’équipe de Buzz Aldrin afin d’avoir son ressenti sur cet article. Ils ont répondu un peu plus tard en déclarant qu’ils n’avaient absolument aucune idée d’où venait l’extrait sonore en question et que l’astronaute n’avait jamais tenu de tels propos.

Dans le cas de Mitchell et Cooper, en revanche, il est finalement très difficile de démêler le vrai du faux puisque ces deux hommes sont malheureusement décédés depuis plusieurs années.

Crédits Photo

Mots-clés insolite