C/2019 Q4 : une première photo pour le second objet interstellaire repéré par nos instruments

C/2019 Q4 se trouve actuellement au centre de toutes les attentions. Logique, puisque cette comète, découverte par un astronome amateur le mois dernier, serait le deuxième objet interstellaire repéré par nos instruments… un objet qui a été récemment photographié par Gemini.

En 2017, nos instruments ont repéré un corps en provenant de l’extérieur du système solaire : Oumuamua.

Crédits Gemini Observatory, NSF, AURA

Premier du genre, ce dernier s’est rapidement retrouvé sous le feu des projecteurs et des dizaines d’études lui ont été consacrées.

C/2019 Q4, un nouveau voyageur interstellaire

Mais aujourd’hui encore, et malgré tous les efforts de la communauté scientifique, il reste beaucoup de zones d’ombre autour de ce corps.

Il est possible que C/2019 Q4 nous permette de répondre à certaines des questions que nous nous posons. En effet, si l’on en croit les premiers calculs faits par les astronomes, alors cette comète proviendrait elle aussi de l’extérieur de notre système. Et cette fois, elle devrait rester assez longtemps dans notre système pour nous permettre de l’étudier.

Or justement, depuis sa découverte le 30 août dernier par un astronome amateur du nom de Gennady Borisov, la comète s’est retrouvée en tête de la liste des priorités des scientifiques du monde entier. Ceux de l’observatoire Gemini ont donc naturellement tourné leur instrument dans sa direction pour tenter de récolter des données à son sujet.

Des données, et pas seulement. Même si les conditions lumineuses étaient difficiles, C/2019 Q4 se rapproche en effet de notre étoile, l’observatoire de Gemini a réussi à prendre une photo du corps.

Une chance de mieux comprendre ces objets

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs de l’observatoire ont travaillé sur deux bandes de couleur différentes. Ils ont ensuite fusionné les images pour obtenir ce cliché.

Si cette photo n’est pas très précise, elle contient tout de même de précieuses informations. En observant attentivement le corps, il est en effet possible de distinguer une queue derrière lui. Une queue qui révèle l’existence d’un dégazage, une caractéristique propre aux comètes.

C/2019 Q4 ne serait donc pas un astéroïde, mais une comète. Les premières conclusions des astronomes ont donc tapé dans le mille.

Et maintenant ? Nous n’en sommes qu’au début des observations, bien sûr. À l’heure actuelle, nous ignorons encore beaucoup de choses sur ce nouveau visiteur interstellaire… et notamment son origine exacte. Toutefois, et contrairement à Oumuamua, ce dernier devrait rester dans les parages plusieurs années et nous devrions donc avoir suffisamment de temps pour récolter toutes les données dont nous avons besoin.

Il faut en effet rappeler que Oumuamua avait été découvert sur le tard, et plus précisément après son passage à son périhélie. Nous n’avions donc pas eu le temps de procéder à toutes les observations prévues.

Mots-clés astronomieespace