La Californie mise de plus en plus sur l’énergie solaire

La Californie a beaucoup investi sur les énergies renouvelables ces derniers temps et l’Etat compte bien poursuivre sur sa lancée. Il s’est en effet engagé à utiliser ce type d’énergie pour la moitié de ses besoins énergétiques à l’horizon 2030. Il reste encore beaucoup à faire, mais les habitants de la région semblent avoir conscience des enjeux en cours.

De plus en plus de Californiens se lancent en effet dans l’énergie solaire, un choix motivé autant par des raisons écologiques qu’économiques. Selon les experts, cette tendance devrait s’étendre dans les années à venir à tous les autres états américains.

Californie Solaire

Les acteurs dans le domaine prévoient en effet une expansion vertigineuse du marché prochainement.

L’énergie renouvelable commence à être rentable

Il semble que cette année, cependant, le nombre d’américains qui se sont dotés de panneaux solaires a diminué par rapport à l’année dernière. Ce serait notamment à cause de la nouvelle administration.

Jacquie Barnbrook est une Californienne de 52 ans. Récemment, elle a décidé de basculer vers l’énergie renouvelable. Elle en avait marre de voir le montant de ses factures d’électricité grimper en flèche et de consommer des litres de carburant avec sa voiture.

Comme bon nombre de ses concitoyens, elle a donc investi dans des panneaux solaires et dans une voiture hybride.

« À ce moment de l’année, ma facture d’énergie et d’eau tournait autour des 400 dollars par mois. » a-t-elle témoigné. « Maintenant, c’est 150. » En outre, elle n’aurait pas mis d’essence dans sa nouvelle voiture depuis début mars. Autrefois, elle devait se procurer de l’essence tous les trois ou quatre jours pour un montant fixé à quatre-vingts dollars.

Une nouvelle tendance

La nouvelle tendance devrait se propager et se généraliser dans d’autres États américains, notamment à New York. Cet État voit la Californie comme un modèle en la matière.

La tendance est au « changement rapide de l’industrie solaire », a souligné Rajit Gadh, directeur d’UCLA Smart Grid Energy Research Center.

Pour Ara Petrosyan, le président de LA Solar Group, « En cinq ans, tant de règles et de régulations ont été ajoutées que vous devez vraiment être un bon expert pour rester dans ce commerce. » « Quand nous avons commencé en 2012, nous faisions 10 installations par mois (…). Aujourd’hui, nous en faisons près de 120. » a-t-il poursuivi.

Mots-clés écologieénergie