Californie : Les véhicules de livraison à conduite autonome sont autorisés pour un usage commercial

À partir du 17 janvier 2020, les voitures autonomes à usage commercial pourront commencer à opérer dans l’Etat de la Californie. Le Department of Motor Vehicles (DMV) débutera en effet  la délivrance de permis pour les véhicules de livraison à conduite autonome.

Selon les informations, ces permis autoriseront à la fois les essais ainsi que l’utilisation commerciale des voitures. Les permis pour les véhicules avec chauffeur de secours sont différents de ceux pour les voitures sans conducteur du tout.

Crédits Pixabay

Le directeur du DMV, Steve Gordon, a déclaré que l’adoption de ces réglementations signifie que les habitants de la Californie pourront bientôt se faire livrer chez eux par un véhicule autonome, à la seule condition que l’entreprise remplisse bien les conditions fixées par les autorités.

Les conditions pour l’obtention du permis

Pour qu’une entreprise puisse obtenir le permis de mise en activité de ses véhicules de livraison autonomes, elle doit remplir certaines conditions. Pour obtenir le permis pour voitures avec conducteur,  il faut tout d’abord que les véhicules aient été testés dans des conditions contrôlées.

Puis, les chauffeurs doivent suivre un programme de formation et être en possession d’un dossier de conduite vierge de toute infraction. Ils devront aussi être capables de reprendre le contrôle de la voiture en cas de besoin.

Pour les voitures totalement autonomes, c’est-à-dire sans conducteur, le certificat de capacités autonomes de niveau 4 ou 5 est requis, ainsi que la présence d’un opérateur pour suivre à distance la voiture et un « plan d’interaction avec les forces de l’ordre ».

Une réponse à la requête des constructeurs

En début 2019, Waymo, ainsi que d’autres fabricants de véhicules autonomes, ont exhorté le DMV à donner son approbation pour que les véhicules de livraison autonomes puissent commencer à exercer en Californie. Il y a un peu plus d’un an, Waymo était devenue la première entreprise à obtenir un permis délivré par l’Etat qui autorise le test de véhicules à conduite autonome sans chauffeur de secours.

Actuellement, beaucoup de questions restent encore sans réponses  concernant la mise en activité des voitures de livraison à conduite autonome. Par exemple, on se demande ce qu’il va se passer si le véhicule de livraison entre en collision avec une voiture régulière, et comment fera-t-on pour compléter les informations pour l’assurance ?

Quoi qu’il en soit, les voitures autonomes étant munies de caméras, les compagnies qui les utilisent devraient pouvoir suivre le déroulement de tous les événements, y compris les accidents, et prendre les mesures adéquates en cas de problème.