Californie : Tesla écope d’une amende de 750 000 $ pour violation de la réglementation en matière de qualité de l’air

Selon un récent rapport The Verge, Tesla n’est pas le champion du respect de la réglementation liée à la pollution de l’air en Californie. Une situation qui a apparemment perduré depuis 2015. Et maintenant, l’entreprise d’Elon Musk devra en payer les frais.

L’AQMD (Air Quality Management District) de Californie a ainsi déclaré que depuis 2015, Tesla a enfreint 33 exigences relatives à la qualité de l’air. Un fait que l’entreprise a reconnu et qui lui vaudra le paiement d’une amende s’élevant à 750 000 $.

Photo de Craig Adderley provenant de Pexels

Afin de faire amende honorable, Tesla sera aussi dans l’obligation d’élaborer un système de microréseau solaire, toujours en Californie. 

Tesla va payer pour des non-conformités remontant jusqu’à 2015

Selon l’AQMD, ces 33 violations de la réglementation comprennent le non-respect des tests d’émissions exigés, la mise en place d’installations sans autorisation ou encore l’absence de rapports concernant la zone aérienne affectée. L’autorité californienne indique en revanche qu’après avoir corrigé ses erreurs, Tesla est à présent dans les normes.

Épinglée, la firme d’Elon Musk écope toutefois d’une amende de 750 000 $. Un montant revu à la baisse grâce à une entente, puisque la sanction devait s’élever à 1 million de dollars. En contrepartie, Tesla devra construire un système de microréseau communautaire.

Ces installations comprendront de nombreux panneaux solaires qui devront améliorer le coût de l’électricité dans la zone d’implantation. Pour le moment, nous ignorons encore l’emplacement exact de ce futur système de microréseau communautaire ainsi que l’échéance pour sa mise en place.

Cette fois, Tesla a reconnu ses torts sans rechigner

Selon l’AQMD, Tesla devra également élaborer un système de gestion environnementale complet, quoi qu’il arrive. Cela permettra de réparer les dégâts dans les zones les plus touchées en Californie, tout en remettant la firme dans le droit chemin. Et cette fois, cette firme a reconnu ses erreurs.

En effet, ce ne fut pas toujours le cas. Pour rappel, en 2020, refusant de se plier aux interdictions imposées à cause de la pandémie de Sars-CoV-2, Elon Musk a déclaré qu’il déplacerait le siège social de Tesla, la fameuse factory de Freemont, hors de la Californie. Une déclaration qui a fait beaucoup de bruits à l’époque mais qui n’a finalement pas eu lieu.

Mots-clés californietesla