Californie : Un projet de loi obligerait les entreprises à vous informer en cas de vol de votre numéro de passeport

Le membre de l’Assemblée nationale californienne, Marc Levine, a présenté le jeudi 21 février 2019 un projet de loi qui contraindrait les entreprises à informer leurs clients si leurs informations de vol, comme leurs données biométriques ou leurs numéros de passeport, venaient à être piratés par un ou des individus mal intentionnés.

Ce projet de loi a été inspiré par le piratage du système informatique du groupe hôtelier américain Marriott International, exposant les informations de vol de leurs clients.

passeport

Crédits Pixabay

D’ailleurs, ce projet de loi est également soutenu par le procureur général de la Californie, Anthony Becerra, qui déclare que « la connaissance, c’est le pouvoir ». Ainsi, a-t-il maintenu que « tous les Californiens méritent de pouvoir agir si leur numéro de passeport ou leurs données biométriques ont été consultés à leur insu », dans un communiqué de presse publié le même jeudi.

Le projet de loi se base sur l’incident du groupe hôtelier Marriott International

Rappelons que le piratage informatique de Marriott est survenu en décembre 2018 et a ciblé le système de réservation, rendant publiques les informations d’environ 383 millions de clients de sa chaîne d’hôtellerie Starwood Hotels & Resorts Worldwide. Ce piratage a eu pour effet de fournir plus de 20 millions de numéros de passeport cryptés, plus de 5 millions de numéros de passeport non cryptés ainsi que des données biométriques aux pirates informatiques.

Le procureur général de la Californie a déclaré que bien que Marriott ait informé ses clients du vol de leurs numéros de passeport, cela n’était pas explicitement exigé par la loi.

Les numéros de passeport et empreintes digitales sont très prisés par les pirates et usurpateurs d’identité

Il faut savoir que ces numéros de passeport sont précieux pour les usurpateurs d’identités en ce sens qu’ils leur fournissent un autre détail important sur leurs victimes.  Néanmoins, il est possible d’empêcher ces criminels de se servir de ces numéros de passeport en signalant la perte ou le vol de votre passeport.

Vous disposerez ainsi d’un passeport de rechange portant un nouveau numéro.

Pour le cas du vol de données biométriques, un même cas est survenu en 2015, lorsque des représentants du gouvernement américain ont accusé la Chine d’avoir piraté le bureau de gestion du personnel aux Etats-Unis. Les pirates auraient alors volé 5,6 millions d’empreintes digitales appartenant à des employés fédéraux.