Call of Duty : un swatter risque 20 ans de prison

En décembre 2017, une blague entre des fans de Call of Duty qui a mal tourné a entrainé la mort d’un américain du nom d’Andrew Finch. Ce dernier a perdu la vie suite à la descente d’une équipe du SWAT qui a déboulé chez lui après avoir été informé d’une prise d’otage et d’un risque d’incendie à son domicile, à Wichita, dans le Kansas.

Malheureusement, il s’agissait d’une mauvaise blague perpétrée par des joueurs de Call of Duty. Alors que Casey Viner et Shane Gaskill étaient en train de s’affronter en ligne, Viner qui a perdu la partie a voulu se venger en demandant à Tyler Barriss, l’un de ses amis d’appeler les autorités en prétendant qu’un crime avait été commis au domicile de Shane Gaskill.

L’adresse qu’ils ont donnée au SWAT était celle du nouveau locataire des lieux, Andrew Finch qui avait été abattu accidentellement durant la descente. L’affaire passe actuellement en jugement aux Etats-Unis et Tyler Barris, le principal suspect, encourt 20 ans de prison.

Un habitué des swatting

Après le drame, Tyler Barriss, âgé de 25 ans, a immédiatement été interpellé par les forces de l’ordre. Le joueur est connu pour avoir déjà organisé des « swatting » similaires auparavant.

Alors qu’il était entre les mains de la police, Tyler Barris a déclaré qu’il n’était en rien responsable de la mort d’Andrew Finch.

Pour se défendre, le jeune homme a martelé qu’il n’avait tué personne parce qu’il n’a pas utilisé d’arme et qu’il n’est pas un membre du SWAT, rejetant ainsi la faute sur les membres des forces de l’ordre qui ont effectué la descente chez la victime.

Une peine de 20 à 25 ans

Suite à son audience qui s’est tenue récemment, Tyler Barris a plaidé coupable aux 51 accusations dont il fait l’objet en Californie et dans le district fédéral de Columbia. Ces accusations sont aussi liées à de faux appels et menaces, notamment des canulars d’alerte à la bombe dans des écoles, des universités, des centres commerciaux et des chaînes de télévision.

Tyler Barriss encourt aujourd’hui une peine de 20 à 25 ans en prison. De son côté, Shane Gaskill, 20 ans, attend d’être jugé, accusé pour avoir incité Barriss à se venger de Viner.

Face à cette affaire, le procureur Stephen McAllister, a déclaré que Barriss avait créé une situation chaotique sans jamais mettre les pieds à Wichita.

Mots-clés call of duty