Call of Duty Warzone : maintenant, les tricheurs achètent carrément des comptes

En dépit des mesures prises par les créateurs de Call of Duty Warzone, les actes de tricherie gagnent encore du terrain. De nos jours, les tricheurs n’hésitent pas à acheter des comptes vérifiés pour pouvoir continuer à jouer.

La bataille entre les développeurs de Call of Duty Warzone et les tricheurs fait rage. C’est le moins qu’on puisse dire suite à une publication de Vice qui affirme que ces derniers vont désormais jusqu’à acheter des comptes vérifiés pour contourner l’authentification à deux facteurs.

Crédits Activision

En raison de la recrudescence des actes de tricherie qui permettent aux tricheurs d’avoir des avantages sur les joueurs normaux, Infinity Ward a ajouté en mai dernier une option de sécurité qui nécessite une vérification par SMS.

Cela a eu pour effet de compliquer la tâche des joueurs malhonnêtes. Cependant, ces derniers ne manquent visiblement pas d’imagination.

Malgré la mise en place de ce système, il semblerait que des joueurs déjà bannis parviennent toujours à continuer à jouer.

Cette fois, ils ne créent plus leurs comptes, mais les achètent sur le net, notamment sur Shopify.

Un fléau

Comme le note Vice, Activision, l’éditeur de Call of Duty Warzone, a annoncé en avril dernier avoir bloqué plus de 70 000 joueurs soupçonnés de triche. Malgré les mesures adoptées par les créateurs du jeu, cette pratique frauduleuse semble encore persister au point de devenir un véritable fléau.

Ce qui est d’autant plus désagréable, c’est que les vendeurs de comptes frauduleux auraient recours à des processus entièrement automatisés.

Cela signifie qu’ils peuvent facilement créer et vendre des milliers, voire des millions de comptes. Actuellement, le prix d’un compte vérifié tournerait autour de 2 dollars, alors qu’un compte « âgé » se vendrait autour de 15 dollars. Les comptes âgés auraient l’avantage d’être moins suspects étant donné qu’ils ont été déjà utilisés pendant plusieurs heures.

Les tricheurs surveillés de près

Vice affirme avoir contacté des vendeurs de comptes sans pour autant parvenir à obtenir la moindre explication sur la façon dont ils créent des profils vérifiés par SMS.

De son côté, Activision a confié à Motherboard prendre ce genre de pratique très au sérieux. « Nous prenons toutes les formes de tricherie très au sérieux, et le maintien de conditions équitables pour tous est l’une de nos plus grandes priorités. C’est un domaine sur lequel nous avons beaucoup travaillé, mais ce n’est pas toujours un sujet dont nous discutons publiquement », a déclaré un porte-parole.

Reste donc à savoir si le jeu du chat et de la souris va encore perdurer.