Call of Duty Warzone : plus de 60 000 comptes bannis pour tricherie

Activision a annoncé avoir banni plus de 60 000 comptes sur Call of Duty Warzone, et ce rien qu’en une journée. Des joueurs ont donc perdu leur accès à ce titre pour avoir utilisé des logiciels de triche. “Étonnant, non ?”

Il peut suffire d’un rien pour se constituer une image faussée d’une personne ou d’une œuvre. Pour Call of Duty: Warzone, ça a pu être la machination de ces parents ayant fait croire au ban de leur fils de 6 ans qui a fait se reculer un certain nombre d’observateurs. Alors que le jeu, débarrassé de ses joueurs peu scrupuleux, est peut-être bon.

Crédits Activision

Mais les joueurs en délicatesse avec la légalité ne semblent pas prêts à quitter le champ de bataille. En octobre dernier, on apprenait qu’Activision avait banni quelque 20 000 comptes pour l’utilisation d’un outil de triche. Des tricheurs qui avaient apparemment eu le temps de faire des petits, car un nombre de bans bien plus conséquents vient d’être annoncé.

Plus de 300 000 bans définitifs depuis le lancement de Call of Duty Warzone

L’éditeur de Call of Duty: Warzone a une nouvelle fois répondu aux plaintes de joueurs qui, que ce soit dans des matches rapides ou en compétition, peuvent difficilement lutter face à des adversaires aux manœuvres interdites. Plus tôt dans la semaine, rapporte Kotaku, Activision a ainsi banni plus de 60 000 comptes pour les mêmes raisons que précédemment.

“Aujourd’hui, nous avons interdit 60 000 comptes pour des cas confirmés d’utilisation de logiciels de triche dans [Call of Duty] Warzone, ce qui porte notre total à plus de 300 000 permabans dans le monde depuis le lancement”, a déclaré l’éditeur américain.

Un chiffre qui devrait s’enrichir puisque Activision n’entend pas mettre un terme à sa traque :

“Nous poursuivons également nos efforts pour identifier et traiter à la source les fournisseurs de tricherie qui distribuent des logiciels tiers non autorisés à des fins de modification ou de piratage”.

En plus de bans cohérents et réguliers, l’éditeur entend améliorer le système d’anti-triche interne du jeu, ajouter une technologie de détection et allouer davantage de ressources à la surveillance et à la mise en application du respect des règles. Le tout “afin d’éradiquer à la fois les tricheurs et les fournisseurs de tricherie”.