Call of Duty Warzone : des parents ont fait croire au ban de leur fils de 6 ans

Pour permettre à leur fils de 6 ans de se distinguer lors d’une compétition de Call of Duty Warzone, des parents ont fait croire qu’il avait été banni par Activision, conduisant une horde de soutiens à se plaindre à l’éditeur. Qui, pour le coup, avait simplement eu tort de laisser participer un joueur aussi jeune.

On en apprend tous les jours et je ne vous cache pas que par moments, on se sentirait sans doute mieux en terminant la journée en étant un peu plus ignorant. Il y a moins de vingt-quatre heures, j’ignorais ainsi l’existence de Rowdy Rogan, un joueur de Call of Duty: Warzone âgé de seulement six ans.

Crédits Activision

Notre diffuseur, car il va sans dire que notre garçonnet ne se limite pas à jouer sans caméra braquée sur lui, est suivi par plusieurs dizaines de milliers de personnes sur Twitch et YouTube.

PC Gamer dit avoir appris que la semaine passée, RowdyRogan aurait été banni du jeu par Activision.

Les parents avouent avoir menti pour que le fils se distingue dans le FaZe Clan

Un message posté sur le compte Twitter de Rowdy Rogan, et manifestement tenu par son père, disait ceci :

“Comme certains d’entre vous le savent, Rogan a été banni de Warzone en cours de diffusion ce soir. L’équipe et nous essayons actuellement de gérer la situation et vous tiendrons informés. Merci pour tout le soutien que vous nous apportez. #FreeRogan”

On notera l’appel au soulèvement en fin d’intervention. La vidéo jointe montrait Rogan et son père découvrir le ban. L’enfant allait trouver du réconfort auprès de son paternel avant de quitter la pièce. La mère arrivait ensuite et demandait à couper sans délai la diffusion. Nos confrères, après avoir consulté l’archive d’où avait été extraite la vidéo, ont suspecté une tromperie.

Et d’avoir contacté Activision pour en avoir le cœur, sans toutefois recevoir une réponse immédiate.

Depuis, l’affaire a été couverte par plusieurs sites internet et la tendance #FreeRogan s’est imposée sur les réseaux sociaux, avec Activision désigné en grand méchant loup. PC Gamer a toutefois obtenu la confirmation que le compte de Rogan n’avait pas été banni et que ses parents avaient monté ce stratagème pour aider leur fils à se distinguer dans une organisation du nom de FaZe Clan.

Faisant partie des vingt derniers participants d’une compétition FaZe, Rogan devait remplir des défis dont celui d’“essayer de créer un contenu à portée virale”. La suite est connue, avec un enfant auquel on a notamment demandé de simuler des pleurs. Les parents de Rogan ont depuis posté une vidéo dans laquelle ils expliquent que la famille avait agi pour s’amuser et que “le monde n’est pas prêt pour de jeunes joueurs”.

Interrogé sur la situation, le FaZe Clan a semblé prendre ses distances quant au fait de mettre un mineur dans une telle position pour que ses parents en récoltent les bénéfices.