Le cannabis, un allié dans la lutte contre la Covid-19 ?

Les scientifiques poursuivent leur recherche pour développer des solutions permettant de venir à bout de la Covid-19. Aujourd’hui, les regards se tournent vers les chercheurs de l’Université de Lehtbridge, au Canada. Comme le rapportent nos confrères du site Daily Mail, ces derniers ont récemment publié une étude qui suggère que le cannabis pourrait nous aider dans la lutte contre le Coronavirus.

Certains extraits de cannabis seraient en effet capables de réduire les risques de décès liés à la Covid-19. Ils permettraient de maîtriser « l’orage cytokinique. » Pour faire simple, il s’agit d’un phénomène qui se produit lorsque le système immunitaire s’emballe lors d’une infection. Au lieu de s’attaquer uniquement au virus, les cytokines qui sont produites naturellement par le système immunitaire dans l’organisme s’en prennent également aux organes en bonne santé.

Crédits Pixabay

L’orage cytokinique est fréquent chez les patients atteints d’une forme grave de Covid-19. En neutralisant ce phénomène, les chercheurs pensent pouvoir sauver la vie de nombreux malades.

Trois souches de cannabis efficaces contre l’orage cytokinique ?

Les résultats de leur recherche sont très prometteurs. D’après le Dr Olga Kovalchuk, coauteure de l’étude, ils ont pu isoler trois souches de cannabis qui réduisent considérablement les niveaux de deux composés chimiques qui jouent un rôle dans l’orage cytokinique. Il s’agit des souches 4, 8 et 14.

Pour étudier le fonctionnement de ces trois souches sur les cytokines, les chercheurs ont utilisé une simulation en 3D du tissu humain. À l’issue de cette expérience, ils ont découvert que ces souches faisaient effectivement baisser les niveaux d’interleukine-6 (IL-6) et de TNF-a (Tumour Necrosis Factor alpha). La neutralisation de ces molécules permettrait de stopper les effets ravageurs de l’orage cytokinique.

A lire aussi : Aux Etats-Unis, l’espérance de vie est en chute libre à cause de la Covid-19

Une priorité pour les chercheurs

Depuis le début de la pandémie, les chercheurs tentent de trouver un moyen de contrôler l’orage cytokinique. Malheureusement, il arrive qu’il persiste chez certains patients. Les experts ont indiqué qu’il pouvait même être à l’origine d’un syndrome de détresse respiratoire aigüe (SDRA).

« Quand nous avons commencé à passer en revue les causes du SDRA, on a découvert que les molécules responsables des maladies auto-immunes et auto-inflammatoires y sont pour quelques choses. Parmi elles, on retrouve l’interleukine-6 (IL-6) et le TNF-a. »

A lire aussi : Des Gorilles ont attrapé la Covid-19

Les chercheurs ont tenu à souligner le fait que fumer de la marijuana ou utiliser de l’huile de cannabis n’offre aucune protection contre la Covid-19. Pour l’heure, cette étude n’a pas encore fait l’objet d’une évaluation par les pairs.