Cannabis : le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde peut être soulagé par des douches chaudes

L’hyperémèse cannabinoïde est une maladie liée à la consommation de cannabis. Ce syndrome se traduit le plus souvent par des vomissements cycliques et des douleurs abdominales. Les premières études concernant ce syndrome ont été effectuées en Australie en 2004.

D’après les scientifiques, cette maladie est peu fréquente et s’observe le plus souvent chez une petite minorité de consommateurs de cannabis.

Provoquant de nombreux symptômes indésirables, ce syndrome peut être très gênant pour les personnes qui en souffrent. Dans une étude plus récente, les scientifiques ont indiqué qu’environ 2,7 millions d’Américains étaient atteints par cette maladie. Toutefois, des recherches ont prouvé qu’il y avait un remède miracle pour atténuer les symptômes des personnes souffrant d’hyperémèse cannabinoïde.

D’après ce que rapporte le New York Times, les chercheurs ont découvert que la prise de douches chaudes pouvait soulager la douleur des personnes atteintes de ce syndrome.

Des essais concluants

Des études menées sur des patients dépendants a la marijuana, fumant en moyenne 20 jours par mois, ont prouvé qu’un tiers des personnes qui présentaient des symptômes d’hyperémèse cannabinoïde avaient vu leur symptôme être soulagé après avoir pris des douches chaudes. Certains ont indiqué qu’ils ne souffraient plus de vomissement cyclique ou de douleurs abdominales.

Questionnés sur les raisons qui pourraient expliquer pourquoi les symptômes diminuaient durant la prise de douches chaudes, les scientifiques n’ont pas pu se prononcer.

D’après le Docteur Kennon Heard, un toxicologue de l’UCHealth’s University of Colorado Hospital, les déclarations qui pourraient expliquer ce phénomène seraient « purement hypothétiques ».

La chaleur distrait le patient de la douleur

Dans un essai pour tenter de trouver une explication à leur découverte, les scientifiques ont néanmoins suggéré que la chaleur produite par la prise de douche faisait office de distraction pour le corps qui ne se concentre plus sur l’émission du signal relatif à la douleur. Selon le docteur Heard, notre corps ne peut gérer autant de signaux à la fois.

Toutefois, cela ne reste encore qu’une hypothèse. Les scientifiques se demandent également pourquoi certains fumeurs de cannabis souffrent d’hyperémèse cannabinoïde et pourquoi d’autres sont épargnés surtout sachant que la marijuana est souvent prescrite aux patients cancéreux pour apaiser les nausées et les vomissements durant leur chimiothérapie.

Pour l’instant, les scientifiques essayent encore de trouver une explication à tous ces phénomènes.

Mots-clés médecinesanté