Canon PowerShot G7 X : un nouveau concurrent pour le RX100 Mark III

Canon est très en forme depuis ce matin. La marque rouge vient effectivement de présenter un nouveau compact numérique positionné sur le haut de gamme, un compact qui va donc venir marcher sur les platebandes du célèbre RX100 Mark III de Sony. Oui, et autant le dire clairement, le PowerShot G7 X ne manque franchement pas de charme, et vous allez pouvoir vous en rendre compte tout de suite, un peu plus loin dans l’article.

La première chose qui frappe, avec le G7 X, ce sont bien évidemment ses dimensions (40 mm d’épaisseur) puisqu’il pourra aisément se glisser dans la poche d’une veste, ou même d’un pantalon. Le tout avec des lignes extrêmement soignées et des finitions qui n’ont rien à envier à ce que propose la concurrence.

Canon PowerShot G7 X

Aucun selfie ne pourra vous résister avec le Canon PowerShot G7 X.

Sur le plan ergonomique, il va droit à l’essentiel. Le barillet des modes est évidemment de la partie, mais Canon a pensé à l’entourer de la molette de correction d’exposition. Le déclencheur traine un peu plus loin, lui aussi sur la tranche supérieure de l’appareil. Même chose pour le flash « pop up » intégré.

Un appareil compact, pour nous accompagner dans tous nos déplacements

La routine, en somme, mais le constructeur a aussi eu la bonne idée de placer une bague de réglage autour de l’objectif de l’appareil. Difficile évidemment de ne pas penser à la gamme RX100, là encore.

Le PowerShot G7 X n’intègre pas de viseur, ni de griffe porte-accessoire. Pour la visée, il faudra donc se contenter de son écran tactile de trois pouces. Bon point en revanche, ce dernier pourra pivoter à 180° et il sera donc possible de l’utiliser pour se prendre soi-même en photo. Il ne nous restera alors plus qu’à transférer les clichés sur notre téléphone en nous appuyant sur la puce WiFi (+NFC) embarquée pour inonder le web avec de magnifiques selfies.

Techniquement parlant, le G7 X ne fait pas dans la dentelle et il embarque ainsi un capteur CMOS BSI de 20 millions de pixels, au format 1″, pour une sensibilité atteignant les 12800 ISO et un mode rafale fixé à 6,5 images par seconde. Le tout avec une puce de traitement DIGIC 6, bien sûr. Il est accompagné d’un 24-100mm f/1.8-2.8 très lumineux, et il pourra capturer des vidéos en Full HD 1080p à 60 images par seconde. Cerise sur le gâteau, le boitier intègre aussi un microphone stéréo et un réducteur de bruits ambiants.

Prix de vente fixé à 599€.