Capcom communique sur la récente attaque informatique dont il a été la cible

Même les grosses sociétés peuvent être victimes d’attaques informatiques majeures. CD Projekt (The Witcher, Cyberpunk 2077) en est la preuve, alors que le code source de ses jeux a été volé puis vendu par les pirates. Capcom n’y a pas échappé puisqu’en novembre dernier, le studio derrière Street Fighters, Resident Evil et Monster Hunter a été victime d’une attaque. L’entreprise nippone a ensuite expliqué que 390 000 joueurs avaient potentiellement été touchés pour 1 To de données personnelles dérobées. Autant dire une fuite importante pour Capcom qui a mené une longue enquête à ce propos.

Et aujourd’hui, l’entreprise livre les conclusions de son enquête avec des nouvelles un peu rassurantes.

Crédit : Capcom

Il semblerait que les données bancaires des clients n’aient pas été dérobées lors de cette attaque.

Capcom présente de nouveau ses excuses aux victimes collatérales de l’attaque informatique

L’attaque dont a été victime Capcom aura fait des dégâts. On parle de données personnelles dérobées comme les noms, mails, numéros de téléphone, adresses personnelles, etc. Mais aujourd’hui, Capcom nous explique que les données bancaires des joueurs n’ont pas été volées par les pirates. Si l’attaque reste grave, que ces derniers ne se fassent pas dépouiller leurs comptes en banque est déjà une bonne nouvelle au milieu d’un tel désastre.

Capcom annonce également que ses services sont bientôt réparés et que cela permettra aux joueurs d’à nouveau profiter d’une bonne expérience. Le studio nippon « tient à présenter de nouveau ses excuses pour les problèmes et soucis causés par l’attaque ». L’entreprise promet de traiter cette dernière « avec beaucoup de sérieux » et souhaite fournir tous les éléments aux autorités de chaque pays. Capcom explique également faire appel à un organisme chargé de la surveillance et de la sécurité pour éviter un tel désastre à l’avenir.

Capcom précise qu’une rançon a été demandée mais que la somme n’est pas connue, malgré un contact auprès des pirates. L’entreprise explique également avoir prévenu certaines victimes de cette attaque pour les informer.

Pour s’en prendre à Capcom, les pirates se sont introduits dans le système grâce à un VPN de secours qui se trouvait en Californie.

Suite à cette attaque, certains éléments liés au développement de jeux (Resident Evil Village) et projets à venir avaient également été dévoilés.

Mots-clés capcom