Capcom et Microsoft auraient bossé sur un jeu pour concurrencer The Last of Us

The Last of Us 2 sera bientôt disponible pour les joueurs PlayStation 4 et s’impose comme la dernière grosse exclusivité d’une machine qui laissera la place à une PlayStation 5 attendue. La suite d’un jeu commercialisé en 2013 qui aura fait le bonheur de la communauté sur PlayStation 3. Face au succès critique et commercial de The Last of Us par Naughty Dog, qui aura droit à son adaptation télévisée sur HBO, deux gros studios auraient tenté de concurrencer ce dernier. C’est en tout cas ce que Liam Robertson, à l’origine de nombreux scoops vidéoludique, a expliqué dans une vidéo.

Selon l’homme, Capcom et Microsoft auraient préparé un jeu pour concurrencer The Last of Us.

Une image de The Last of Us 2

Crédits Naughty Dog

Un jeu sous forme de reboot de Dead Rising, franchise détenue par Capcom.

Un projet mort-né entre Capcom et Microsoft ?

The Last of Us fût la plus grosse exclusivité de Sony. Assez forte pour donner envie à Microsoft d’avoir son survival réaliste et cinématographique. Dans une vidéo, Liam Robertson explique que Microsoft cherchait un jeu de survie pour sa ludothèque XBox face au succès de The Last of Us. C’est Capcom Vancouver qui a été approché par la firme américaine pour concevoir tel titre.

D’après l’homme, les deux sociétés étaient plutôt emballées à propos du fait de développeur un concurrent de The Last of Us sous forme d’un reboot de Dead Rising. Une licence exclusive à Capcom et un titre qui aurait dû sortir sur XBox One.

Le projet portait bien le nom de Dead Rising 4 chez Capcom Vancouver et même la branche japonaise de la société utilisait cette appellation. Le jeu a été développé sous forme de prototype pendant plusieurs mois à l’année 2014 avec plusieurs millions investis pour offrir un nouveau virage à la licence Dead Rising. Le titre aurait été un monde ouvert avec beaucoup d’infiltration dont la possibilité de tuer silencieusement les ennemis, comme les zombies.

L’humour de la franchise Dead Rising aurait alors été abandonné pour un ton plus sérieux. Même chose du côté de la direction artistique puisqu’un style beaucoup plus sombre est évoqué. Le crafting aurait eu une place centrale pour créer des armes toutefois moins loufoques que dans les précédents Dead Rising. L’inspiration principale a été du côté du traitement des zombies modernes avec comme toile de fond The Walking Dead.

Malheureusement, le résultat était trop éloigné des précédents Dead Rising pour convaincre. Capcom au Japon n’aurait pas du tout apprécié le remaniement de l’ADN de la licence.